intoPIX : Parfait comme une image

15/06/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les start-ups, il connaît pour avoir participé à la création de 7 jeunes pousses. Et l'image tout autant, grâce à son expérience chez EVS (spécialiste liégeois du ralenti télévisuel), puis XDC (solutions pour le cinéma numérique, qui reste aujourd'hui l'un de ses clients)).

Les start-ups, il connaît pour avoir participé à la création de 7 jeunes pousses. Et l'image tout autant, grâce à son expérience chez EVS (spécialiste liégeois du ralenti télévisuel), puis XDC (solutions pour le cinéma numérique, qui reste aujourd'hui l'un de ses clients)).

Il, c'est Jean-François Nivart qui s'associe en mars 2006 à Gaël Rouvroy et à 3 autres fondateurs, tous spécialisés en traitement d'images, pour créer intoPIX. Leur double constat de départ: le format de compression JPEG 2000 est, à leurs yeux, la technique de compression par excellence pour garantir une qualité d'image supérieure tant en stockage qu'en restitution; et la circulation et la mise à disposition d'images exigera un niveau de protection optimal.

Produits"Notre stratégie est de livrer à nos clients la technologie JPEG 2000 le plus rapidement possible et à moindre coût", explique le CEO. En pratique, intoPIX offre une gamme complète de produits de codage et de cryptage intégrés sur des puces électroniques programmables de type FPGA. Très rapidement, ces produits ont séduit les leaders du secteur de l'audiovisuel, tandis qu'intoPIX concluit des partenariats avec Xilink (fournsseur de puces programmables) et MikroM (équipements pour l'audiovisuel) notamment.

Sa cible majeure est aujourd'hui le cinéma numérique - "Nous voulons devenir en quelque sorte le DVD du cinéma" -, mais la société entend se tourner aussi vers la télévision professionnelle et la production audiovisuelle. intoPIX a bouclé son dernier exercice sur un chiffre d'affaires proche de 1 million EUR, en croissance de 50% - "En ayant été profitable dès le début", avec un effectif qui est passé à 22 personnes.

ExpansionMais sachant que la société exporte la totalité de ses ventes, l'ouverture de fililales était une nécessité. D'où le financement récent qui permet de porter le capital à 1,3 million EUR (voir Passeport) et autorise l'ouverture de bureaux en Virginie (USA) et à Tokyo (Japon), sachant que "nous avons un contact direct avec les équipementiers et ne passons pas par des distributeurs." De même, ce financement permettra de nouveaux recrutements, l'objectif étant d'atteindre rapidement une trentaine de personnes.

Jean-François Nivart ne semble pas craindre la crise et estime que sa neutralité constitue un atout face aux grands du marché, outre la garantie de perennité de la technologie. "Nous sommes raisonnables, mais ambitieux. Notre objectif est de devenir le leader mondial du JPEG 2000, l'unique solution valable pour l'audiovisuel de demain", ajoute-t-il. A noter que son principal concurrent de niche est une société basée à... Louvain-la-Neuve.

PasseportAppellation: intoPIX, http://www.intopix.comSiège: Louvain-la-NeuveAnnée de fondation: 2006Effectifs: 22Investissements et/ou subsides:- fonds propres des fondateurs: 87.000 EUR- augmentation de capital en mai 2009, porté à 1,3 million EUR (personnel; fond Vives de la Sopartec; C.D. Technicom, filiale de la SRIW; Nivelinvest et un business angel)

Nos partenaires