Indexez votre musique préférée

17/09/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Lorsque Napster fut créée aux environs du changement de siècle, Frederik De Wachter, qui avait justement travaillé plusieurs années chez le distributeur musical N.E.W.S., indiqua clairement que cela vous permettrait de découvrir et d'acheter nettement plus facilement qu'avant votre musique favorite: "J'en étais à l'époque venu à l'idée de réagir à la large audience de la radio en tant que média en permettant aux auditeurs d'acquérir par SMS dans un magasin en ligne la chanson diffusée."

Lorsque Napster fut créée aux environs du changement de siècle, Frederik De Wachter, qui avait justement travaillé plusieurs années chez le distributeur musical N.E.W.S., indiqua clairement que cela vous permettrait de découvrir et d'acheter nettement plus facilement qu'avant votre musique favorite: "J'en étais à l'époque venu à l'idée de réagir à la large audience de la radio en tant que média en permettant aux auditeurs d'acquérir par SMS dans un magasin en ligne la chanson diffusée."

Il lui fallut cependant attendre jusque l'an dernier avant qu'il soit suivi par des partenaires commerciaux. L'IBBT organisa alors l'iBoot Camp, durant lequel des équipes fortes d'une trouvaille technologique prometteuse purent participer à plusieurs ateliers aboutissant en fin de compte à un business plan. "Notre idée y a été bien reçue, déclare De Wachter. Ce qui nous a ensuite permis de disposer d'un financement d'iVenture, le fonds d'investissements de l'IBBT."

En octobre, De Wachter créa ainsi Tagger.fm conjointement avec Gunther Vincke, Tim Rootsaert et Bart De Waele. "Avec Tagger.fm, nous entendons simplifier au maximum votre intérêt à indexer la musique. Lorsque vous écoutez une station radio et voulez en savoir plus sur la chanson qui passe, envoyez simplement un SMS ou surfez sur notre site web. Voilà où débute votre recherche d'une autre musique, où créer des playing lists et les partager avec des amis, où faire des achats musicaux,..." Des collaborations avec des organisateurs de concerts y sont également prévues: quiconque assiste à un concert, pourra demander par GSM des informations sur ce qu'il y entend.

Il y va de l'intérêt non seulement des utilisateurs, mais aussi des partenaires de Tagger.fm, explique De Wachter. "Une station radio, un organisateur de concerts ou un sponsor peuvent mieux apprendre à connaître leur public cible en découvrant leurs préférences musicales." C'est surtout dans cette approche business-to-business que Tagger.fm devra tirer ses rentrées car celles réalisées sur les achats en ligne ou les tickets de concert sont trop limitées, selon De Wachter. Pour lui, il y a en tout cas un intérêt de la part de partenaires: "Les organisateurs de concerts, artistes et sponsors s'intéressent de près à notre approche, mais les animateurs radio flamands sont quelque peu conservateurs sur ce plan. Il existe toutefois aussi de l'intérêt de la part de radios étrangères." De Wachter ne fait dès lors pas mystère qu'à terme, les ambitions de Tagger.fm prendront un caractère international, dès que la faisabilité du modèle commercial sera démontrée.

PasseportAppellation: Tagger.fm, http://www.tagger.fmSiège: GandFondation: octobre 2008Effectifs: 4 personnesInvestissements et/ou subsides:- capital propre- 60.000 EUR de subsides IWT et 60.000 EUR de prêt subordonnée de Vinnof- 300.000 EUR de prêt convertible d'iVenture

Nos partenaires