ICsense: "Le monde est un village dans notre métier"

07/12/07 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Certaines jeunes entreprises ne peuvent qu'en rêver, mais le fait est que la louvaniste ICsense a bel et bien été rentable depuis sa création. "Cette année, nous avons enregistré 1,1 million EUR de chiffre d'affaires avec 15 personnes et pour l'an prochain, nous tablons sur 1,7 million avec une vingtaine de collaborateurs, déclare Bram De Muer, l'un des 4 fondateurs et CEO de l'entreprise. A chaque fois, nous avons dépassé les objectifs."

Certaines jeunes entreprises ne peuvent qu'en rêver, mais le fait est que la louvaniste ICsense a bel et bien été rentable depuis sa création. "Cette année, nous avons enregistré 1,1 million EUR de chiffre d'affaires avec 15 personnes et pour l'an prochain, nous tablons sur 1,7 million avec une vingtaine de collaborateurs, déclare Bram De Muer, l'un des 4 fondateurs et CEO de l'entreprise. A chaque fois, nous avons dépassé les objectifs."

ICsense est bivalente. D'une part, elle propose des services de sous-traitance pour la conception de puces, notamment analogiques, mi-analogiques, et pour les hautes tensions (jusqu'à 100 volts). L'entreprise trouve des débouchés notamment dans l'industrie automobile et le secteur médical. L'autre moitié de son chiffre d'affaires, elle le tire du développement de systèmes de capteurs sur mesure. C'est surtout là que De Muer envisage un "très grand potentiel". "Le client a besoin d'une idée, d'une solution pour mesurer quelque chose, explique-t-il. Nous participons dès le début au processus de réflexion et développons le produit final. Concrètement, nous achetons les capteurs nécessaires et les intégrons à l'une de nos puces sur un support. Nous y ajoutons un lien sans fil ou un processeur, en fonction des besoins. Cela doit se traduire par un produit qui n'existe pas en tant que tel sur le marché: plus compact, d'une puissance inférieure et plus performant. Sur mesure donc." C'est ainsi qu'ICsense a fabriqué entre autres un système de capteurs pour prothèses dentaires, destiné à mesurer les forces qui agissent sur ces prothèses. "Sans fil évidemment", ricane De Muer.

"Il est évident qu'il existe d'autres constructeurs de systèmes de capteurs sur le marché, mais nous, nous les réalisons sur mesure, et cela ne court pas les rues." Même si c'est un couteau à double tranchant, déclare De Muer. "Nos développements ne sont pas bon marché et sont donc plutôt axés sur les gros clients. On parle alors de commandes de plusieurs dizaines de milliers de pièces par an d'un produit. Pour la PME traditionnelle, c'est assez coûteux, même si cela dépend évidemment de l'avantage qu'offre la solution." Parmi les grandes sociétés, quasiment toutes sont des clients potentiels. "Nous avons ainsi encore pas mal de 'leads' dans le pipe-line, mais d'un autre côté, le groupe cible est tellement vaste qu'il est malaisé à atteindre." Voilà qui explique aussitôt l'orientation internationale d'ICsense. L'entreprise tire 30% de son chiffre d'affaires de notre pays. "Et oui, le monde est un village dans notre métier..."

Appellation: ICsense, [www.icsense.com]Siège central: LeuvenAnnée de création: 2004Personnel: 15Investissements et/ou subsides: Allegro Investment Fund, Gemma Frisius Fund II, Business Angels

Nos partenaires