Fidel ID: L'eID comme carte de fidélité

03/09/10 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Source: Datanews

Le constat de départ du projet Freedelity est trivial: chaque Belge possède dans son portefeuille une carte d'identité électronique et le Belge est le champion des cartes de fidélité.

Fidel ID: L'eID comme carte de fidélité

Le constat de départ du projet Freedelity est trivial: chaque Belge possède dans son portefeuille une carte d'identité électronique et le Belge est le champion des cartes de fidélité.

Pourquoi ne pas associer les deux? Sébastien Buysse, consultant chez Akretio et gestionnaire du site d'informations IT informaticien.be, joue quelques mois avec l'idée avant de lancer un proof of concept. Puis il est rejoint par Marc Alagem qui se charge de l'interface utilisateur (et deviendra chief marketing officer) et par David Van Tieghem déjà familier du marché de la fidélisation.

D'emblée, le trio définit 3 priorités: mettre le consommateur au centre du projet en lui permettant à tout moment de gérer les informations qu'il permet de divulguer ou non; offrir une interface simple et minimaliste (au départ prévue pour un écran tactile) et un temps de transaction rapide; et s'accorder avec les développeurs du Fedict sur les aspect technologiques (et notamment le débogage de l'applet).

En pratique, le commerçant se dote (ou dispose) d'un PC de caisse et relie le lecteur de carte par USB à son système. Il accède à un site web sécurisé où il peut consulter les transactions et communiquer avec ses clients (par e-mail aujourd'hui, par SMS demain) pour leur faire part de promotions, etc. Sachant que le consommateur peut toujours refuser d'être contacté (respect de la vie privée oblige). Si le commerçant possède un système de caisse intégré, une API peut être développée pour se brancher sur l'infrastructure de Freedelity qui offre des outils de gestion commerciale. Quant au consommateur, il peut accéder à un site web sécurisé pour visualiser ses achats et voir l'évolution de son ou des ses programme de fidélisation (points accumulés, réductions obtenues, etc.). Eventuellement, Fidel ID peut proposer des services de consultance dans la mise en place d'un programme de fidélisation, sachant que l'offre s'adresse surtout au commerce de proximité.

Après un pilote à Nivelles et Bruxelles sur une vingtaine de magasins, Freedelity prévoit de s'étendre à la Belgique, et peut-être plus tard à l'étranger (certains pays ayant aussi une eID). La société avoue être victime de son succès - l'annonce à la mi-juillet a suscité une vague inattendue de demandes spontanées, notamment en Flandre.

Mais aussi une vague de protestations sur l'aspect vie privée. Pourtant, la société précise qu'elle ne lit que les données visibles sur la carte (même l'adresse n'est pas accessible par défaut), que rien n'est écrit sur la carte et que la capacité de la puce est de toute façon très limitée. De même, une collaboration étroite a été établie avec le Fedict et une déclaration des fichiers a été faite à la Commission sur la vie privée, tandis que le consommateur reste en permanence maître de ses données.

Passeport Dénomination: Fidel ID Siège: Anderlecht Date de création: août 2009 en SPRL puis début 2010 en SA Effectifs: 5 personnes Investissements et/ou subsides: fonds propres

En savoir plus sur:

Nos partenaires