ERP open source pour PME

12/03/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

C'est chez Tiny que les destinées de Cédric Krier et Bertrand Chenal se croisent à l'époque où ceux-ci travaillent sur l'ERP open source OpenERP écrit en Tryton.

C'est chez Tiny que les destinées de Cédric Krier et Bertrand Chenal se croisent à l'époque où ceux-ci travaillent sur l'ERP open source OpenERP écrit en Tryton.

Un produit dont ils perçoivent assez vite les lacunes, tant au niveau de la qualité du développement que des difficultés d'intégration et de customisation chez le client. D'où l'idée de lancer leur propre ERP open source en réécrivant presque totalement le code de Tiny. Un travail qui leur prendra près de 6 mois pour lancer vers novembre 2008 une première version du produit.

Aujourd'hui, l'ERP en est à sa 3e version. "Notre solution se distingue surtout de la concurrence par ses possibilités d'intégration, par sa stabilité ainsi que sa facilité de maintenance et de mise à jour", précise Cédric Krier qui est évidemment conscient que B2CK n'est pas seule sur ce marché. La société propose des services de développement sur mesure, d'adaptation/customisation, de maintenance, de support et de formation, essentiellement à l'intention du marché des PME. Si aucun secteur d'activité n'est ciblé plus particulièrement, B2CK compte parmi ses clients plusieurs sociétés allemandes.

Pour sa 1ère année, B2CK a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 12.000 EUR et a déjà engrangé 26.000 EUR à fin septembre dernier. La société ne devrait pas croître de manière spectaculaire (le marché de l'ERP open source est constitué d'acteurs de petite taille, sachant par exemple que Tiny n'emploie "que" 15 personnes environ chez nous, certes pour un effectif total de 85 collaborateurs, dont une septantaine en Inde), mais envisage de faire évoluer son produit grâce à une communauté très active. Par ailleurs, au niveau du produit, Cedric Krier évoque la mise au point d'un outil CRM intégré ainsi que l'incorporation d'un outil de gestion de calendrier. De même, d'autres bases de données que PostgreSQL et SQLite pourraient être supportées, par exemple MySQL ou Oracle, tandis que le produit pourrait tourner sur un client web et pas seulement sur un client léger comme aujourd'hui. Par ailleurs, B2CK voudrait proposer du support de 2e niveau aux autres intégrateurs Tryton et limiter les intégrations réalisées en interne.

Et quand on lui demande comment B2CK évoluera à long terme, Cédric Krier estime que l'important est "d'être en phase avec la communauté des développeurs. Nous discutons avec la communauté avant toute nouvelle évolution potentielle dans le cadre d'un processus totalement ouvert. Nous cherchons davantage à promouvoir Tryton que notre propre société afin que notre business model ne soit pas en porte-à-faux avec les intérêts de la communauté open source."

Dénomination: B2CK, http://www.b2ck.com

Siège: Liège

Année de fondation: avril 2008

Effectifs: 2 personnes

Investissements et/ou subsides: capital de 20.000 EUR sur fonds propres

Nos partenaires