Ecqologic: Grisé par la vitesse

07/03/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Eqcologic est une jeune 'spin-off' de la Vrije Universiteit Brussel qui développe des puces permettant d'envoyer des signaux à haute vitesse au moyen de câbles UTP et coaxiaux via le protocole Firewire. La technologie essentielle est le fruit des longues études réalisées par le professeur Maarten Kuijk, aujourd'hui CTO de l'entreprise. "Les équaliseurs que je développais pendant notre étude étaient prometteurs pour l'envoi de signaux à haute vitesse par l'intermédiaire de longs câbles, une chose qui est habituellement assez difficile, explique Kuijk. Nous avons en outre reçu une bourse en 2003 de la Région de Bruxelles-Capitale afin de commercialiser la technologie. Cela nous a permis de nous réorienter de la pure étude au développement de produit et d'engager un consultant à temps partiel pour explorer le marché. Ce fut Peter Helfet, qui avait déjà acquis pas mal d'expérience au Royaume-Uni. Lorsque nous avons lancé la société Eqcologic en juillet 2005, nous avions déjà quasi signé quelques contrats."

Eqcologic est une jeune 'spin-off' de la Vrije Universiteit Brussel qui développe des puces permettant d'envoyer des signaux à haute vitesse au moyen de câbles UTP et coaxiaux via le protocole Firewire. La technologie essentielle est le fruit des longues études réalisées par le professeur Maarten Kuijk, aujourd'hui CTO de l'entreprise. "Les équaliseurs que je développais pendant notre étude étaient prometteurs pour l'envoi de signaux à haute vitesse par l'intermédiaire de longs câbles, une chose qui est habituellement assez difficile, explique Kuijk. Nous avons en outre reçu une bourse en 2003 de la Région de Bruxelles-Capitale afin de commercialiser la technologie. Cela nous a permis de nous réorienter de la pure étude au développement de produit et d'engager un consultant à temps partiel pour explorer le marché. Ce fut Peter Helfet, qui avait déjà acquis pas mal d'expérience au Royaume-Uni. Lorsque nous avons lancé la société Eqcologic en juillet 2005, nous avions déjà quasi signé quelques contrats."

"Nous avons commencé par proposer quelques produits sous licence exclusive, ajoute Helfet, qui est CEO depuis le lancement de l'entreprise. L'avance substantielle nous a permis de limiter le capital de lancement à 400.000 EUR. Grâce à cela, nous avons aussi déjà fait des bénéfices les deux premières années." Le premier produit qu'Eqcologic a lancé est un équaliseur qui permet d'envoyer un signal Firewire à une vitesse de 500 Mbit/s via un câble UTP bon marché de 80 m. Les réseaux audio professionnels peuvent en profiter, mais Helfet voit aussi un avenir pour la puce dans les réseaux à domestiques: "A la maison, on peut envoyer le réseau informatique et la TVHD en même temps via le protocole Firewire au moyen de câbles UTP."

D'ici la fin de cette année, les spécialistes bruxellois des égaliseurs auront des appareils atteignant 6 Gbit/s, assez pour la future norme Firewire S3200. "Grâce à cela, il sera par exemple possible de transmettre des images HD au ralenti, ce qui est intéressant pour les compétitions sportives", précise Helfet. L'année prochaine, la 'spin-off', qui est toujours implantée à l'ULB, espère s'installer à l'incubateur de recherche ICAB (Incubatiecentrum Arsenaal Brussel) de l'autre côté de la rue. D'ici 5 ans, le CEO d'Eqcologic veut avoir créé une PME avec un chiffre d'affaires de quelque 20 millions EUR. "Pour cela, nous devrons certainement conclure des partenariats et élargir notre gamme de produits, dans le marché automobile, par exemple."

Nom: Eqcologic, [www.eqcologic.be]Siège: BruxellesFondation: juillet 2005Effectifs: 7Investissements et/ou subsides: Fonds Allegro et business angels: 400.000 euros

Nos partenaires