Cloudalize place vos desktops dans le nuage

09/08/12 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Source: Datanews

Cloudalize est une startup gantoise qui propose des desktops complets dans le nuage. "Ce week-end, nous fournirons les 'cloud desktops' et les 'cloud servers' pour la marche Dodentocht de Bornem", y déclare-t-on.

Cloudalize place vos desktops dans le nuage

Cloudalize est une startup gantoise qui propose des desktops complets dans le nuage. "Ce week-end, nous fournirons les 'cloud desktops' et les 'cloud servers' pour la marche Dodentocht de Bornem", y déclare-t-on. Qu'il s'agisse d'applications publiques ou privées, Cloudalize les propose toutes dans une formule 'cloud-desktop'. "Nous pouvons offrir des liens avec tous les progiciels possibles", déclare Benny Willen, managing partner. "Office, ERP, etc. En collaboration avec les fournisseurs ICT existants d'un client, nous examinons comment convertir le tout."

"Travailler avec un 'cloud desktop', c'est à peine différent qu'avec un PC ordinaire", affirme Willen. "L'on peut installer du software, personnaliser son PC, imprimer des documents,... La grande différence, c'est que l'on peut faire tourner ses données et son système d'exploitation sur une puissante infrastructure dans notre centre de données, ce qui est nettement plus sûr. Et que l'on peut avoir accès à son desktop virtuel à partir de plus de 4.000 appareils différents. Travailler chez soi, c'est plus facile, tout comme réagir aux tendances du genre 'Bring Your Own Device'."

Un seul desktop dans le nuage revient à environ 1.000 euros par an. "Par comparaison: pour un PC normal, l'on peut bien vite en arriver à 3.000 euros par an. Chaque mois, l'on peut économiser quelque 150 euros par utilisateur. Cela ne me paraît pas un être mauvais accord."

Avec ses desktops virtuels, Cloudalize cible avant tout les PME, les centres d'appel et les écoles. La vente s'effectue par le truchement des revendeurs traditionnels. Même si une grande partie de l'infrastructure demeure provisoirement encore au sein des entreprises -quiconque a récemment investi dans des serveurs, ne va pas y renoncer du jour au lendemain-, la capacité disponible chez Cloudalize est bien occupée.

"Une cinquantaine d'entreprises font tourner leurs desktops chez nous", ajoute encore le managing partner. "D'ici quelques semaines, l'on compte sur 150 clients. En tout, 500.000 euros ont été injectés jusqu'à présent dans notre startup et dans le courant de l'an prochain, des investissements supplémentaires à hauteur de quelques millions d'euros sont prévus."

Passeport: Entreprise: Cloudalize

Année de création: 2011

Siège: Rumbeek

Effectifs: 2

Investissements: 500.000 euros de capital propre, sur le point de conclure un deal avec un business angel.

www.cloudalize.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires