Citymesh: Surfer sans fil dans le Golfe du Mexique

16/05/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Cinq étudiants ouest-flamands dynamiques et une bonne idée: telle est la recette du succès - immédiat - pour Citymesh. Cette idée concernait la commercialisation à grande échelle de réseaux Wi-Fi basés sur la technologie 'mesh' qui consiste à couvrir de vastes zones comme des villes, des ports ou des zonings d'une connexion internet sans fil.

Cinq étudiants ouest-flamands dynamiques et une bonne idée: telle est la recette du succès - immédiat - pour Citymesh. Cette idée concernait la commercialisation à grande échelle de réseaux Wi-Fi basés sur la technologie 'mesh' qui consiste à couvrir de vastes zones comme des villes, des ports ou des zonings d'une connexion internet sans fil.

Citymesh n'est active que depuis 2006, mais peut déjà faire valoir plusieurs beaux projets, dont plusieurs cités balnéaires belges ou des plates-formes de forage dans le Golfe du Mexique. "Nous livrons non seulement l'infrastructure, mais proposons aussi différentes applications pour rentabiliser notre réseau, explique son CEO Mitch De Geest. L'application de base est l'internet sans fil, mais les possibilités vont de la surveillance par caméras à la diffusion de musique sans fil en passant par la télécommande d'interrupteurs."

A en croire De Geest, la concurrence en Europe est limitée. "Les intégrateurs de réseaux proposons certes des réseaux, mais il s'agit souvent de liaisons point à point et non pas multipoint à multipoint comme nous. En outre, nous sommes le seul fournisseur de réseaux 'mesh' à être reconnu comme opérateur. A ce niveau, nous entrons en concurrence avec les Telenet et Belgacom de ce monde."

Citymesh a été portée sur les fonts baptismaux à l'été 2007, après avoir finalisé avec succès un projet pilote d'internet sans fil à Blankenberge. Depuis lors, la société attire pas mal de capital et a notamment été agréée par l'IWT comme société innovante. Ainsi, Citymesh vient de bénéficier de 500.000 EUR de la part d'un investisseur privé. Et cet été, un nouveau tour de table financier est prévu, confie encore De Geest qui se refuse à en dévoiler les détails.

L'entreprise a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 250.000 EUR et emploie 14 personnes. "Le chiffre d'affaires doit augmenter sensiblement cette année tandis que les effectifs devraient suffire en 2008." Citymesh va désormais se focaliser sur d'une part les projets 'offshore' (comme dans le Golfe du Mexique) et, d'autre part, sur l'internet sans fil dans les zones urbaines. "Certains centres urbains belges sont d'ailleurs intéressés." Et les ambitions ne manquent pas. "Nous sommes jeunes et nous en voulons..."

Nom: CitymeshSiège: BrugesFondation: 2006Effectifs: 14 personnesInvestissements et/ou subsides:- IWT: 100.000 EUR, Vinnof: 100.000 EUR, primes de croissance: 40.000 EUR, 50.000 EUR fonds propres, 165.000 EUR prêt bancaire- 500.000 EUR capitaux privés- Nouveau tour de table financier cet été

Nos partenaires