Un réseau gigabit via la ligne électrique

01/06/15 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Nous avons testé l'adaptateur de réseau AVM FRITZ!Powerline 1000E qui transforme toute prise électrique en un connecteur de réseau autorisant une vitesse de transfert de 1.200 Mbit/s maximum.

Un réseau gigabit via la ligne électrique

AVM Fritz!Powerline 1000E © AVM

Le standard HomePlug AV2 accroît la vitesse des fiches Powerline (Homeplug) en exploitant les trois fils du réseau d'électricité et la même technologie MIMO (Multiple Input Multiple Output) connue des réseaux wifi plus rapides. En outre, ce standard Gigabit Powerline amplifie la portée de 60 pour cent maximum.

L'AVM FRITZ!Powerline 1000E atteint en théorie des vitesses de réseau gigabit via le réseau électrique classique. Cet adaptateur est compatible avec les fiches Powerline des générations précédentes qui atteignent en théorie des vitesses de transfert de 200, 500 et 600 Mbit/s.

Si l'on combine une fiche plus ancienne au FRITZ!Powerline 1000E, l'on n'atteint évidemment pas la vitesse maximale, mais le réseau reste utile. L'on peut donc progressivement étendre le réseau Powerline existant.

Spécifications techniques

L'AVM FRITZ!Powerline 1000E satisfait, comme susmentionné, au standard Gigabit-Powerline et offre 2 x 2 canaux d'émission et de réception MIMO (simultanés), si trois fils peuvent être utilisés. A sa base, il y a un connecteur Gigabit Ethernet.

En façade de cet adaptateur de teinte ivoire, l'on trouve trois LED dans un bandeau rouge, dont une peut être enfoncée. Ce bouton permet d'activer et désactiver le Powerline, d'ajuster la sécurité entre deux fiches ou réinitialiser l'appareil. Les connexions sont sécurisées d'origine par une puissante clé de cryptage matérielle 128 bits.

La fiche est aussi compatible avec le standard IEEE P1901 de faible consommation énergétique. La consommation moyenne serait de 3 watts, selon le fabricant. En état de veille, cette fiche ne consomme que 0,5 watt. Nos mesures le confirment.

Installation

Les deux fiches fonctionnent directement après avoir été branchées sur des prises de courant aléatoires. Elles génèrent elles-mêmes une connexion sécurisée. Les LED "power" et "powerline+security" brillent en vert pour indiquer que tout est en ordre.

Si cela ne fonctionne pas directement, essayez d'autres prises de courant, jusqu'à ce que les deux LED s'allument. Si vous souhaitez utiliser davantage de fiches, combiner des fiches plus anciennes et/ou contrôler si tout fonctionne bien, vite et en sécurité, vous pouvez télécharger l'appli AVM FRITZ!Powerline.

Cette appli vous permettra aussi de réaliser une éventuelle mise à jour du firmware de l'appareil. Elle fonctionne toutefois exclusivement sous Windows 8.1, 8, 7 et Vista. Lorsque les fiches ne sont pas utilisées, elles se mettent en état de veille, et la LED "power" clignote toutes les 8 secondes.

Performances

Les performances des adaptateurs Powerline sont impactées par la qualité du câblage électrique, la longueur de la connexion, la sollicitation d'autres appareils électriques, les interférences d'autres réseaux Powerline existants et, en dernière instance seulement, par la qualité de la fiche même. Tester objectivement ces adaptateurs Powerline s'avère dès lors malaisé. Soit l'on effectue un test théorique qui ne révèle pas grand-chose sur les performances réelles dans une situation domestique. Soit l'on effectue un test réaliste, mais dans ce cas, les résultats ne s'appliquent en fait que pour l'emplacement de test utilisé.

Nous avons réalisé les deux types de test avec des résultats récurrents sur notre emplacement de test. Mais rappelez-vous donc que ces résultats sont une indication des performances plutôt qu'une donnée absolue. Nous vous conseillons donc de tester l'appareil vous-même dans votre propre situation, même si nous sommes conscients que cela ne sera pas toujours possible.

Nous avons effectué un test de vitesse internet avec Ookla Speedtest et une connexion AVM 7490 VDSL+ à une vitesse de transfert maximale de 28 Mbit/s dans le sens du téléchargement et de 5,5 Mbit/s dans le sens du chargement.

Nous avons mesuré la vitesse TCP/IP sur un réseau local avec Iperf2 sous Windows 8.1 (client) et Linux (serveur) via un commutateur Ethernet Lancom GS2310P. Nous avons paramétré Iperf2 sur dix flux de données parallèles et avons effectué le test pendant trente secondes avec les paramètres par défaut.

Pour notre test théorique avec des résultats potentiellement maximaux, nous avons établi avec deux fiches une connexion directe sur une prise domino à trois fils d'alimentation.

Avec ou sans fiches, nous avons obtenu sur un PC Windows 7 identiquement la même vitesse internet: 33 ms ping, 27,82 Mbit/s de vitesse de téléchargement et 5,32 Mbit/s de vitesse de chargement. Bref, il n'y a pas eu de ralentissement. Les vidéos Youtube à une résolution Full HD 1.080p n'ont posé aucun problème.

Pour le test TCP/IP, nous avons cependant observé une différence. Lorsque nous avons exécuté le test directement via le commutateur, nous avons atteint quasiment la vitesse maximale possible du réseau local, à savoir 946 Mbit/s. Si nous effectuions le test via le réseau Powerline, la vitesse descendait à 406 Mbit/s. C'était nettement plus rapide qu'une connexion sans fil au même endroit: 73,2 Mbit/s pour Wireless-N (avec la puce wifi Intel dans un ordinateur portable Dell) et 167 Mbit/s pour Wireless-AC (avec un adaptateur WUSB Dual Band AC1200).

Emplacement de test

Nous avons effectué le test réaliste sur le réseau électrique de notre lieu de test. Nous avons débuté avec une distance de quelque cinq mètres entre deux fiches Powerline. La vitesse internet est restée la même, mais la vitesse TCP/IP sur le réseau local a reculé à 95,9 Mbit/s, ce qui était plus lent qu'une connexion de réseau sans fil Wireless-AC atteignant 164 Mbit/s au même endroit, là où le devolo dLAN 1200+ atteint en moyenne 245 Mbits/s.

Dans un autre local à quelque 30 mètres de distance, la vitesse de réseau sans fil est tombée à 19 Mbit/s et nous avons atteint 69,9 Mbit/s via les fiches Powerline, ce qui était quasiment identique au devolo dLAN 1200+.

Qu'en est-il des interférences d'une prise domino? Si l'on branchait l'un des adaptateurs ci-dessus sur une prise domino, la vitesse de réseau chutait légèrement à 69,2 Mbit/s. La prise domino impacte donc à peine les performances.

Qu'en est-il maintenant des interférences d'éventuels autres réseaux Powerline existants? Nous avons branché par deux fois deux anciennes fiches Powerline sur le même réseau de courant, créant chacune son propre réseau, mais sans interconnexion. Cela n'a quasiment pas d'influence sur la vitesse du FRITZ!Powerline 1000E: dans le test décrit ci-avant à une distance de 30 mètres, la vitesse a crû légèrement à 70,4 Mbit/s avec des pointes à 74 Mbits/s. Cela démontre aussi que les performances Powerline varient constamment dans un 'véritable' réseau électrique et ce, en fonction des appareils électriques actifs à un moment déterminé.

Nous avons remplacé le 1000E dans le test à 30 mètres par un ancien 500 Mbit/s AVM FRITZ!Powerline 540E, qui a atteint des vitesses de réseau variant entre 44,5 et 54,8 Mbit/s. Le 1000E est donc plus rapide que la fiche 500 Mbit, mais pas deux fois plus rapide.

Conclusion

Le 1200 Mbit/s Powerline est plus rapide que la précédente génération de 500 et 600 Mbit/s, mais pas deux fois plus rapide, et s'avère encore et toujours plus de la moitié plus lent que Gigabit Ethernet. Un 1200 Mbit/s Powerline fonctionne cependant dans quasiment tous les cas mieux qu'une connexion réseau sans fil, même si celle-ci utilise le tout nouveau standard Wireless-AC. Le FRITZ!Powerline 1000E n'intègre pas de prise de courant, mais est de ce fait plus économique que le devolo DLAN 1200+ par exemple. Leurs performances sont comparables. (JS)

Prix conseillé: 99 euros (pack de deux fiches)

Source: www.diskidee.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires