Les SSD à 3D V-NAND offrent d'excellentes performances

23/02/15 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Nous avons testé trois nouveaux SSD de Samsung. Les modèles 850 EVO et PRO utilisent des puces de mémoire flash V-NAND MLC à 32 couches de Samsung même et se déclinent en capacités variant de 120 Go à 1To.

Les SSD à 3D V-NAND offrent d'excellentes performances

Samsung 850 Pro © Samsung

La part de marché du stockage (flash) à semi-conducteurs sans pièces mobiles croît constamment. La popularité grandissante des Ultrabook et des tablettes toujours plus puissantes explique en partie cette croissance. Mais toujours plus d'utilisateurs souhaitent aussi mettre à niveau leur PC ou ordinateur portable existant avec un SSD.

Les principaux avantages d'un SSD sont le temps de démarrage plus court, de meilleures performances et une consommation d'énergie moindre. Rien que des avantages donc, pourriez-vous penser. Et non car il y également des inconvénients. A capacités égales, les SSD restent plus chers que les HDD. En outre, les SSD de 2,5 pouces d'une capacité d'1 To n'arrivent qu'à présent sur le marché. Leur espace de stockage reste donc plus restreint que les 2 To maximum des HDD de 2,5 pouces.

Facteurs de forme

Certains résolvent leur problème de capacité en remplaçant le disque de démarrage de leur ordinateur par un SSD plus petit, où ne se trouvent que le système d'exploitation et les logiciels. Un disque dur traditionnel sert alors pour le reste du stockage. Sur un ordinateur desktop, cette stratégie est possible, mais dans un ordinateur portable, il n'y a en général de l'espace que pour un seul disque. Il convient donc de choisir dans ce cas entre un SSD plus rapide, mais limité en capacité et coûteux, et un HDD plus lent, mais bon marché et plus grand.

L'on a introduit entre-temps de nouveaux "form factors" pour les disques à semi-conducteurs. Les SSD plus chers surtout se déclinent souvent en différents modèles: non seulement sous la forme 'disque dur' classique avec connecteur sata, mais aussi sous celle de clés enfichables ou de cartes d'extension (satadimm, mo-297, msata, m.2 2280, sata express, pci express, pcie m.2) qui se branchent directement sur une carte mère compatible. Provisoirement, il s'agit encore de produits de niche pour joueurs ou fans de multimédia, mais il ne faut pas être un grand prophète pour prévoir que d'ici quelques années, il y aura des disques à enficher directement sur la carte mère, qui remplaceront les disques traditionnels à connecteur sata.

Samsung SSD 850 EVO & PRO

Les SSD Samsung SSD 850 EVO & PRO que nous évoquons dans cet article, possèdent encore la forme sata 3 de 2,5 pouces 'ordinaire' et peuvent être utilisés sans problème dans les ordinateurs portables et PC desktop existants. Sata 3 autorise une largeur de bande maximale de 6 Gbit/s. Dans la pratique, cela revient à une vitesse de transfert de 550 Mo/s maximum.

Les desktops sont souvent encore équipés de connecteurs de 3,5 pouces pour disques 'durs'. Si vous voulez y brancher un SSD, vous aurez donc besoin d'un adaptateur ou d'un support ("bracket") de 3,5 pouces. Pour les laptops, ce n'est ni la longueur ni la largeur, mais bien l'épaisseur du disque qui importe. D'origine, une hauteur de 9,5 mm est disponible par exemple pour un disque dur de 2,5 pouces, mais certains modèles portables n'ont que 7 mm de hauteur. Il convient dès lors de choisir un SSD offrant une épaisseur correcte ou, si le SSD est plus fin que le logement prévu, prévoir un adaptateur.

Ces adaptateurs sont fournis d'origine avec les kits de mise à niveau (upgrade), lesquels comprennent aussi, selon le fabricant, un support ('bracket'), des vis, des câbles, voire parfois un boîtier USB en combinaison avec un logiciel 'imaging' vous permettant de copier d'un seul coup le contenu de votre disque dur existant vers le nouveau SSD. Chez Samsung, ce logiciel s'appelle Data Migration, vous permettant de transposer en trois étapes simples le contenu de votre ancien disque dur vers votre nouveau SSD.

Si votre HDD est plus grand que le SSD, vous pouvez activer l'option "custom cloning" et exclure les fichiers non désirés du clonage de votre disque dur existant, de sorte que l'essentiel prenne place sur le nouveau SSD. Samsung Data Migration est du reste une version OEM du logiciel de backup WinClon 5.0 de l'entreprise sud-coréenne Clonix Ltd.

En outre, Samsung fournit encore le logiciel Magician avec lequel vous pourrez optimaliser votre SSD pour divers scénarios d'utilisation. Vous aurez le choix entre les performances maximales, la capacité maximale ou la longévité maximale. Dans ce dernier cas, vous sacrifierez définitivement un fragment de la capacité du SSD. Si dans le futur, une cellule de mémoire refuse tout service, le SSD utilisera automatiquement une cellule non-utilisée, sans que vous en remarquiez quelque chose, et le disque continuera de fonctionner normalement. Avec ce logiciel, vous pourrez aussi effacer le SSD de manière sûre, au cas où vous souhaiteriez le prêter ou le vendre à quelqu'un d'autre.

Différence entre 850 PRO et EVO

Les SSD 850 PRO et EVO se ressemblent très fortement. Ils utilisent le même type de mémoire flash Samsung 3D MLC VNAND. Ils ont aussi tous deux une mémoire-tampon LPDDR2 qui améliore surtout les performances de lecture et d'écriture aléatoires ("random") via la technologie "TurboWrite". La taille du tampon dépend de la capacité du disque: 256 Mo pour l'EVO de 120 Go, 512 Mo pour le PRO de 128 Go et 1.024 Mo pour le PRO d'1 To. Les deux séries SSD offrent en gros les mêmes caractéristiques techniques, dont le puissant cryptage 256 bits aes dans le hardware ("full disk encryption" ou FDE).

La différence réside en fait dans la longévité des composants. Le modèle PRO est destiné à une utilisation professionnelle et offre une longévité mentionnée supérieure. Exprimée en "mean time between failures", cela représente 2 millions d'heures pour la série PRO et 1,5 million d'heures pour la série EVO. Exprimée en "terabytes written" ou "tbw", il s'agit respectivement de 150 TBW pour le PRO de 128 Go et l'EVO d'1 To et de 75 TBW pour l'EVO de 120 Go. Dans la pratique, vous bénéficierez sur les deux séries d'une garantie de 5 ans, contre 3 ans pour la génération précédente de SSD Samsung.

Pour ce qui est de TBW, sachez qu'un TBW de 75 correspond à une lecture + écriture de 40 Go par jour. Pour 150 TBW, il s'agit de 80 Go par jour, une quantité qui n'intéresse que les serveurs ou des applications informatiques très spécifiques.

Autre différence entre les deux séries: la consommation énergétique. L'algorithme d'économie de courant des 850 EVO est, selon Samsung, 30% plus efficient que celui de la précédente génération des 840 EVO. En état de repos profond ("DEVSLP"), ces SSD consomment du reste à peine 2mW (4mW pour le modèle d'1 To). Les 850 PRO sont toutefois encore un peu plus économes en énergie avec une consommation moyenne en fonctionnement de 3,3 W contre 3,7 W pour les EVO.

Résultats des tests

Nous avons eu recours au banc d'essai Intel NAS Performance Toolkit (NASPT), qui mesure les performances sur base de douze 'véritables' scénarios d'utilisation: lecture vidéo HD, lecture 2x HD, lecture 4x HD, enregistrement vidéo HD, lecture et enregistrement HD, création de contenu, productivité bureautique, copiage de fichiers vers NAS, copiage de fichiers à partir de NAS, copiage de dossiers vers NAS, copiage de dossiers à partir de NAS et album photos.

Pour chaque banc d'essai d'application NASPT, nous avons appliqué une pondération et avons ainsi accordé une attention un peu plus grande à la productivité bureautique et à la vitesse de copiage plutôt qu'aux services multimédias. Cela nous a donné une vitesse 'benchmark' générale en Mo/s. Pour le 128 GB Samsung SSD 850 PRO, nous avons noté 39,4 Mo/s en moyenne. Pour le 120 GB Samsung 850 EVO, nous avons obtenu 38,1 Mo/s en moyenne. Pour la version d'1 To de l'EVO, nous avons enregistré 39,9 Mo/s.

Les deux séries de SSD 850 de Samsung sont de ce fait les SSD les plus rapides que nous ayons testés ces derniers mois. Mais pour remettre tout cela en perspective, sachez que le SSD 'le plus lent' que nous ayons récemment testé, un 240 GB Kingston SSDNow KC300, avait encore et toujours atteint un résultat NASPT pondéré de 35,5 Mo/s en moyenne, soit seulement 11 pour cent plus lent que le Samsung 850 EVO d'1 To.

Prix

Le SSD Samsung 850 PRO coûte 110 euros en version de 128 Go, 170 euros en version 256 Go, 329 euros en version 512 Go et 557 euros en version d'1 To. Le SSD Samsung 850 EVO revient à 80 euros en version 120 Go, 130 euros en version de 256 Go, 229 euros en version de 512 Go et 389 euros en version d'1 To.

Conclusion

Les nouveaux SSD 850 PRO et EVO de Samsung sont les modèles les plus rapides et les plus fiables que vous puissiez acheter pour le moment. Pour les utilisateurs moyens, la série EVO plus économique suffit. Quant à la série PRO, elle est plutôt destinée aux entreprises. (JS)

Source: www.diskidee.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires