Le Chromecast de Google

23/06/14 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Datanews

Disponible depuis peu en Belgique, le Chromecast est le dernier appareil en date de Google. Un dongle pas cher, pratique, aux capacités actuellement limitées mais à l'avenir prometteur. Allons y jeter un oeil.

Le Chromecast de Google

Disponible depuis peu en Belgique, le Chromecast est le dernier appareil en date de Google. Un dongle pas cher, pratique, aux capacités actuellement limitées mais à l'avenir prometteur. Allons y jeter un oeil.

Qu'est-ce que le Chromecast? Il ressemble à une grosse clé USB, mais se branche à la télévision, via un port HDMI. Il suffit ensuite de brancher son alimentation USB (secteur ou port USB libre) et de le connecter au réseau wi-fi domestique, via l'application dédiée, sur Android, iOS ou web. Entre le déballage et l'utilisation, il ne se passe pas plus de cinq minutes. Un bon point pour Google, mais que fait-on après? C'est quoi, un Chromecast, en fait?

C'est une bonne question, parce que le Chromecast crée un nouveau paradigme, redéfinissant la notion de second écran. Il permet notamment de "caster", diffuser, donc, un onglet Chrome sur la TV. Pratique lorsqu'on veut montrer un site à plusieurs personnes présents dans la pièce sans créer un attroupement peu confortable autour du PC. Il peut aussi diffuser les photos stockées sur Google +, via Android ou PC, une fois de plus, via un simple bouton. Mais sa principale activité est de diffuser des vidéos sur la tv, de rendre donc possible la lecture de vidéos sur un grand écran HD.

Les applications qui le permettent sont encore peu nombreuses. On trouve, naturellement, tout ce qui vient de chez Google. Youtube, Google+ (les photos), Google Docs (les présentations), Google Music ou le tout nouveau Photowall, qui crée des collages de photos d'utilisateurs différents. Pour diffuser un contenu sur la TV, rien de plus simple. Après avoir installé l'application sur Chrome (la compatibilité avec Firefox arrive), il suffit de cliquer sur le bouton Chromecast. Si ce n'était déjà le cas, la TV s'allume, se place automatiquement sur le bon canal HDMI et diffuse le contenu. Simple, efficace et presque magique. Il est aussi important de dire que le Chromecast n'est pas un miroir du PC : il ne reçoit que le contenu de l'onglet ou de l'app concerné, le reste de l'ordinateur reste utilisable indépendamment.

Encore plus intéressant : Google a fourni l'APK aux développeurs depuis peu, on a donc déjà quelques applications tierces fonctionnant très bien. Videostream, par exemple, envoie n'importe quelle vidéo présente sur votre PC sur la TV et RealPlayer Cloud fait la même chose avec des fichiers présents sur leur cloud. Comme le développement n'est qu'à ses débuts, on peut s'attendre, surtout si le succès de Chromecast se confirme, à un raz-de-marée d'applications dans un futur proche. Dépassé à ce niveau-là par Google Music, Spotify a annoncé la prise en compte future de Chromecast, tout comme le désormais légendaire Pass the Popcorn ou le lecteur vidéo VLC. Enfin, Netflix soutient également le Chromecast, mais il faut encore attendre que le service soit disponible en Belgique.

En ce qui concerne le mobile, la catégorie "Chromecast" du Play Store (ou de l'App Store) est étrangement peu peuplée. On conseillera aux utilisateurs Android de télécharger Cast Store, qui reprend la liste des applications Chromecast, quotidiennement mise à jour. Le fonctionnement reste similaire même si moins poussé, pour le moment, que sur PC. Il existe une application tierce pour commander Spotify à distance, mais c'est Youtube qui intègre le mieux Chromecast pour le moment.

On l'aura compris, le Chromecast est encore jeune, et est appelé à se développer. Il n'est pas encore indispensable, mais son faible prix (38¤ frais d'envoi compris) est un atout. Le futur est ce qui est le plus intéressant ici, comme la possibilité de diffuser ses films et séries Netflix ou de créer de nouvelles façons de jouer comme Doodlecast, un Pictionary où chaque joueur dessine sur son appareil, le résultat étant diffusé sur l'écran.

En savoir plus sur:

Nos partenaires