Recrutement mobile: les Pays-Bas en retard sur la Belgique

06/08/15 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

Tant en Belgique qu'aux Pays-Bas, une très forte majorité des sites de recrutement ne sont pas encore optimisés pour une utilisation mobile. Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée par le site international d'offres d'emploi Indeed. Ce qui est étonnant, c'est que la Belgique précède les Pays-Bas dans ce domaine.

Recrutement mobile: les Pays-Bas en retard sur la Belgique

© web

Dans notre pays, 28 pour cent des sites web de recrutement sont déjà optimisés pour les appareils mobiles, contre seize pour cent seulement chez nos voisins du nord. Le rapport est encore plus net au niveau du processus de recrutement dans son ensemble, qui comprend aussi des éléments comme la postulation. En effet seuls neuf pour cent des entreprises néerlandaises proposent un processus de postulation complètement optimisé pour les appareils mobiles, contre dix-neuf pour cent en Belgique.

Il semble en outre que l'écart entre les pays voisins ne fera que s'amplifier à l'avenir. C'est ainsi que 32 pour cent des entreprises belges envisagent la possibilité du recrutement mobile contre dix-huit pour cent seulement aux Pays-Bas. De plus, 23 pour cent des entreprises belges ont le projet de développer dans le futur une appli de recrutement mobile, contre seize pour cent seulement d'entreprises néerlandaises.

L'écart entre les pourcentages néerlandais et belges semble notamment provenir d'une différence en connaissance. C'est ainsi que les Belges sont mieux informés du fait qu'un site web réagissant bien contribue à un meilleur classement dans Google. En Belgique, 62 pour cent des professionnels en recrutement le savaient, contre 54 pour cent seulement aux Pays-Bas.

De plus, les entreprises néerlandaises se montrent plus sceptiques vis-à-vis de l'importance du recrutement mobile. Trente pour cent indiquent en effet ne pas y voir de valeur ajoutée. En Belgique, quatorze pour cent des recruteurs partagent cet avis.

'Millenials'

"En n'optimisant pas leurs sites web pour l'utilisation mobile, les entreprises passent à côté de certains talents", explique Sander Poos, directeur général d'Indeed Benelux. "Quiconque déclare que l'avenir appartient au recrutement mobile, est encore en-dessous de la vérité car les appareils mobiles représentent dès à présent la majeure partie du trafic internet. Un site de recrutement mobile est un must surtout pour attirer les 'millennials', comme on appelle la génération mobile. Cela est mieux compris en Belgique qu'aux Pays-Bas, même s'il y a encore pas mal de pain sur la planche dans notre pays aussi."

L'écart entre les Pays-Bas et la Belgique vaut pour les entreprises de tous types et de toutes tailles. Dans les grandes firmes belges, 33 pour cent des sites web de recrutement sont optimisés pour le mobile, contre 26 pour cent aux Pays-Bas.

Dans les petites entreprises, les pourcentages varient entre onze pour la Belgique et six pour les Pays-Bas. C'est dans les entreprises moyennes que la différence est la plus forte (20 pour cent): 34 pour cent en Belgique contre 14 pour cent aux Pays-Bas.

Indeed avait demandé au cabinet d'études de marché en ligne Multiscope de déterminer la position des entreprises en Belgique et aux Pays-Bas en matière de recrutement mobile. En tout, ce furent 766 décideurs RH belges et néerlandais d'entreprises petites, moyennes et grandes dans différents secteurs qui ont été interrogés. L'étude a eu lieu en juin 2015.

Nos partenaires