Proximus envisage un projet-pilote FTTH sur Bruxelles

12/02/15 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

Proximus entend démarrer dans les environs du boulevard Anspach un nouveau projet-pilote de déploiement de l'internet ultrarapide via des câbles à fibre optique.

Proximus envisage un projet-pilote FTTH sur Bruxelles

© Image Globe

Après de précédents projets d'essai à Rochefort, Saint-Trond et Courtrai, Proximus souhaite à présent lancer un nouveau projet 'fiber-to-the-home' (ftth) à Bruxelles, à proximité du boulevard Anspach. La ville de Bruxelles planifie un réagencement de ce boulevard central, et Proximus veut profiter de ces importants travaux pour entamer son projet-pilote basé sur la fibre optique.

Selon les informations que Data News a pu glaner en marge de la FTTH Conference de Varsovie, les modalités ne seraient cependant pas encore fixées, et les négociations menées notamment avec le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, seraient encore en cours. Le projet-pilote devrait démarrer plus tard cette année et se prolonger jusqu'en 2019. D'ici là, les câbles à fil en cuivre dans la zone devraient être déphasés.

La nouveau projet-pilote et la présence d'une importante délégation de Proximus à la FTTH Conference démontrent que l'opérateur réfléchit à bien autre chose qu'un déploiement de la ftth, sans pour autant brûler les étapes. Proximus applique actuellement un modèle fttc ('fiber-to-the-cabinet') où le câble à fibre optique arrive jusqu'aux cabines en rue, mais où les données transitent par des câbles à fil en cuivre dans les dernières centaines de mètres les séparant du client final, ce qu'on appelle en jargon le 'last mile'.

Dans les nouveaux lotissements ('greenfield'), l'on installe où c'est possible déjà la fibre optique dans le sol. Il n'est alors plus question de cuivre. Dans les chiffres présentés hier à propos du déploiement de la ftth en Europe, il s'avère que la Belgique accuse encore du retard.

En savoir plus sur:

Nos partenaires