Pourquoi les entreprises ont besoin d'une vision d'avenir

18/04/12 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Datanews

Cela semble très logique: en temps de relative incertitude, les entreprises préfèrent consacrer leur attention au court terme. L'avenir peut attendre.

Pourquoi les entreprises ont besoin d'une vision d'avenir

Cela semble très logique: en temps de relative incertitude, les entreprises préfèrent consacrer leur attention au court terme. L'avenir peut attendre.

C'est étrange, car les tendances à long terme ont souvent un impact concret sur le court terme. Les personnes et les entreprises adoptent dès à présent - parfois définitivement - des réponses différentes à leurs besoins. De nouveaux modèles économiques se développent dans pratiquement tous les secteurs, ce qui, à terme, requiert de repenser entièrement le secteur. Ainsi, le phénomène de 'peer to peer lending' (au titre duquel des particuliers se consentent mutuellement des prêts sans l'intervention d'une institution financière), bien que relativement restreint, a quadruplé de volume en 2011. L'open source, que nous connaissons par Linux, a aujourd'hui des applications jusque dans le secteur pharmaceutique. Le développement de la nanotechnologie trouvera des applications dans le corps humain, qui déboucheront sur de tout nouveaux partenariats entre le secteur de la santé, des assurances et des technologies.

Nous observons de nombreux changements dans les entreprises aussi et, au final, ils auront un grand impact sur le rôle futur des ICT. Au sein des entreprises, beaucoup de fonctions sont en train de changer radicalement: la R&D se fait aujourd'hui en collaboration avec des scientifiques avec qui il n'y a pas de relation directe (innovation ouverte), voire par les consommateurs (innovation 'user generated'). Beaucoup de tâches de marketing peuvent se faire par des personnes extérieures à l'entreprise, par crowdsourcing. Les tâches administratives sont de plus en plus souvent effectuées par des centaines d'inconnus, par microtasking, etc. Derrière ces tendances, on observe un changement de paradigme: jusqu'à présent, les entreprises faisaient partie du monde, mais de plus en plus le monde fera partie des entreprises aussi.

Ces tendances se produiront sous une forme ou une autre dans les entreprises également. En effet, les avantages sont considérables: elles assouplissent l'entreprise qui peut rapidement anticiper les opportunités, elles abrègent le processus d'innovation dans les entreprises et sont une façon de fidéliser les clients. Parallèlement, elles constituent un énorme défi : les nouvelles interactions avec le monde extérieur s'accompagnent d'une augmentation considérable de la complexité et d'une diminution du contrôle sur ce qui se passe dans l'entreprise.

Ces 2 conséquences font que le département ICT a un nouveau rôle à jouer. Il devra de plus en plus contribuer à maîtriser la complexité de l'entreprise et donner un sens aux interactions croissantes avec le monde extérieur. J'ai récemment utilisé la formule 'complexity managers' pour expliquer ce futur rôle de l'ICT. Elle sonne mieux que 'expert numérique' en tout cas, non? Mais elle ne couvre pas entièrement le sujet. La concurrence de demain (dès aujourd'hui pour de nombreux secteurs) sera déterminée par la découverte et le déploiement de nouveaux modèles économiques, même dans les entreprises existantes. L'organisation doit faire preuve de souplesse à cet effet. Ici aussi, l'ICT a un rôle crucial à jouer, qui doit créer l'environnement dans lequel les nouveaux modèles économiques peuvent être facilement intégrés. Je n'irais cependant pas jusqu'à qualifier l'expert ICT du futur de 'manager de la souplesse'.

Ce que je veux montrer par cet exemple (trop court) d'ICT, c'est que pour développer une stratégie à long terme couronnée de succès, il faut avoir une vision de ce dont l'avenir sera fait. Vous pouvez certes partir des tendances qui existent dans votre secteur. Mais votre concurrent le fait déjà. Il vaut mieux rechercher les tendances qui ont une influence insoupçonnée, parfois indirecte sur votre entreprise, afin de compléter votre vision d'avenir et d'avoir des idées d'innovation.

Beaucoup de sociétés estiment que le développement d'une telle vision d'avenir est un luxe inutile. L'avenir dira si elles ont raison.

Frederic De Meyer Frederic De Meyer est le fondateur de l'Institute for Future Insights, qui aide les entreprises et les secteurs à anticiper les tendances à long terme. Frédéric a récemment publié l'ouvrage "De impact van megatrends op uw business", publié chez Die Keure. Ne manquez pas de découvrir ses opinions et ses analyses sur son blog (www.fredericdemeyer.com) ou sur Twitter @fdemeyer.

Nos partenaires