Oracle engage 1.400 profils de vente dans la zone EMEA

15/01/16 à 12:13 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

Oracle recrute 1.400 vendeurs dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique). Ces personnes seront chargées de commercialiser la gamme 'cloud' de l'entreprise technologique américaine et d'attirer des entreprises plus modestes et des start-ups.

Oracle engage 1.400 profils de vente dans la zone EMEA

Oracle © Reuters

Lors d'Oracle Open World à San Francisco, le géant du software a insisté vouloir retravailler et réécrire tout son portefeuille en fonction du nuage, mais aussi vouloir à présent mettre à disposition tous ses produits dans les deux configurations: sur site et dans le nuage.

A présent que ce trajet est dans un certain sens terminé et que l'entreprise propose une gamme plus flexible (avec des mises à jour constantes), le master plan consiste non seulement à accompagner les plus grandes sociétés au monde vers le nuage, mais aussi à tenter de convaincre des clients plus modestes avec une équipe de vente partiellement plus rajeunie.

"Il appartient désormais à nos vendeurs de remettre Oracle sur le marché et d'accueillir des entreprises plus petites et des start-ups", expliquait récemment encore le CEO Mark Hurd. C'est dans cette optique que l'annonce d'aujourd'hui doit donc être prise en considération. L'entreprise ne recherche donc pas uniquement des vendeurs expérimentés, mais aussi des jeunes pousses motivées pour qui l'informatique dans le nuage est la chose la plus normale du monde.

Les 1.400 profils recherchés pourront travailler sur cinq sites: Amsterdam, Dublin, Malaga, Prague et Le Caire. Pour pouvoir donner aux nouveaux venus une base de départ, de nouveaux cloud sales centres seront ouverts à Amsterdam et au Caire.

Support centers

Cette nouvelle annonce d'Oracle ne vient que quelques mois après que l'on ait appris que pas mal d'emplois passeraient à la trappe chez Oracle Europe. Le géant technologique américain va en effet fermer la majorité des centres de support de ses clients suite à une action de rationalisation à l'échelle mondiale. Dans ce cadre, 1.000 emplois devraient être supprimés à coup sûr rien qu'en Europe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires