OPINION Bart Becks: Honneur aux intrapreneurs!

10/05/12 à 17:45 - Mise à jour à 17:44

Source: Datanews

J'avais déjà écrit ma contribution mensuelle 'Just do it', mais après la venue de Richard Branson, j'ai préféré changé mon titre en: 'Screw it, just do it." Davy Kestens, lui aussi, a écrit une opinion sur le même sujet (vous avez dit transmission de pensée?)

OPINION Bart Becks: Honneur aux intrapreneurs!

J'avais déjà écrit ma contribution mensuelle 'Just do it', mais après la venue de Richard Branson, j'ai préféré changé mon titre en: 'Screw it, just do it." Davy Kestens, lui aussi, a écrit une opinion sur le même sujet (vous avez dit transmission de pensée?)

Ces derniers mois, je vous ai toujours entretenu des entrepreneurs et parfois des capital-risqueurs ou investisseurs. Mais un groupe cible parmi les plus oubliés en matière d'entreprenariat, ce sont ce qu'on appelle les intrapreneurs.

Les intrapreneurs, ce sont les personnes dans les grandes sociétés, organisations ou instituts de recherche qui rendent possible l'innovation et l'entreprenariat. Autrefois, j'ai moi-même rempli ce rôle en tant que CEO de Skynet au sein du Belgacom Group, puis également en tant que responsable des médias numériques et de l'innovation pour SBS Europe et ProSiebenSat1, connu dans notre pays surtout avec VT4 et VijfTV. La crise de ces dernières années n'a pas facilité la fonction d'intrapreneur. Les risques sont nombreux, et les starters vont et viennent si rapidement que les décisions sont difficiles à prendre.

Parfois, les starters ne sont pas conscients des risques, des efforts et de la force de persuasion dont doit faire preuve un intrapreneur. Comme la capacité de détecter les produits ou services ad hoc, et l'équipe sous-jacente. Ou convaincre les collègues internes de s'associer à une entreprise débutante plutôt que dans une valeur confirmée. Ou encore persuader les managers financiers que la situation du cash de la PME est nettement moins rose que celle d'une multinationale. Et je pourrais encore en ajouter d'autres.

Il y a aussi des avantages bien sûr. Un produit est alors souvent mieux adapté au besoin du client et est régulièrement en avance du point de vue technologique. Les efforts d'un débutant sont énormes pour arriver à quelque chose.

Mais surtout: conjointement, l'intrapreneur et l'entrepreneur collaborent à une solution qui profitera à tout le monde. Et qui sera aussi à la base d'une nouvelle croissance, innovation et développement et donnera de l'oxygène à notre économie locale.

Donc, si nous évoquons l'entreprenariat et les starters, n'oublions surtout pas que les intrapreneurs constituent un maillon crucial dans la réalisation de nos ambitions d'entrepreneur. Peut-être une suggestion ici.

Lors des 'corporate events', accordons toujours plus de visibilité aux starters et aux jeunes entreprises. C'est nécessaire, essentiel même. Mais lors des 'starter-events', invitons également davantage d'intrapreneurs et accueillons-les chaleureusement. Leur vision, leur contact, voire peut-être leur collaboration peuvent s'avérer cruciaux.

Tous ensemble, pas vrai?

Bart Becks est co-fondateur de SonicAngel, FilmAngel.TV et Angel.ME. Il est aussi président du conseil d'administration de l'IBBT et administrateur de la RMB/RTBf. En outre, Bart est et a été impliqué dans plusieurs startups telles Storify, Netlog, Mobile Vikings, Zamante et InThePocket. Dans le passé, il fut CEO de Belgacom Skynet et Vice-President Innovation & New Media du groupe de médias paneuropéen SBS/ProSiebenSat1. Il habite en alternance en Belgique et à Los Angeles avec son épouse et son fils Charlie. Pour le joindre: @bartbecks - bart@sonicangel.com - www.flyingchaz.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires