Mobistar passe le cap du million de cartes SIM m2m

05/12/14 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Datanews

Mobistar relie plus d'1 million de machines ou d'objets avec une carte SIM. Voilà ce qu'a annoncé l'opérateur lors de son événement m2m annuel.

Mobistar passe le cap du million de cartes SIM m2m

Stéphane Beauduin. © Data News

Lors de son événement m2m annuel, Mobistar a roulé des mécaniques et s'est targuée d'être encore et toujours le numéro un du marché de la communication machine-to-machine (m2m) dans notre pays. Il s'agit en l'occurrence de connecter au moyen d'une carte SIM toutes sortes d'appareils, allant des distributeurs automatiques de boissons et ordinateurs de bord jusqu'aux véhicules.

Sur le million de cartes SIM m2m fournies par Mobistar, quelque 55 % sont installées dans des appareils utilisés en Belgique. 1 carte SIM sur 5 environ chez Mobistar aboutit dans une machine. Grâce à la croissance m2m et des MVNO (Telenet étant le plus connu), Mobistar gère à présent davantage de cartes SIM sur le réseau que son concurrent Proximus. Comme principales références m2m, Stéphane Beauduin, chief enterprise & wholesale officer chez Mobistar, a évoqué notamment les Taxis Verts (wifi via la 4G dans les taxis + une connexion data avec le centre de dispatching) et le gouvernement flamand (notamment la protection et la connexion de la signalisation routière comme les panneaux 'Zone-30'). Mais Coyote est aussi un client important, tout comme Transics (ordinateurs de bord dans les camions) qui a du reste été mis à l'honneur lors de l'événement: il y a 13 ans, l'entreprise d'Ypres fut en effet l'un des premiers grands clients à croire en l'histoire m2m à l'époque encore assez nouvelle.

Enterprise mobility 3.0

Désormais, Mobistar parle d''enterprise mobility 3.0', lorsqu'il s'agit de m2m, a encore expliqué Stéphane Beauduin: "Nous misons sur un modèle multicouche, qui va bien au-delà de la seule connectivité. C'est vraiment là un nouveau métier." Mobistar fait du reste appel à Ericsson pour la plate-forme sous-jacente.

Même si la connectivité reste évidemment importante. "Alors que m2m, c'était avant de petits paquets de données, l'on observe à présent suite à la percée de toutes sortes d'applis et d'info-divertissement qu'il faut de plus en plus de bande passante. La 4G est par conséquent aussi importante dans ce contexte", a conclu Beauduin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires