Microsoft & Dell: "Le nuage hybride est la réponse ultime"

22/10/15 à 14:06 - Mise à jour à 14:05

Source: Datanews

Microsoft et Dell lancent conjointement une solution de nuage hybride basée sur Azure. Les deux entreprises croient en un nuage hybride et ne se soucient guère de la domination d'Amazon.

Microsoft & Dell: "Le nuage hybride est la réponse ultime"

© web

La solution de nuage hybride est un modulaire nuage sur site, mais avec la même technologie que celle du nuage Azure. Le but est ainsi de réduire le seuil d'accès au nuage, de diminuer la complexité et d'accroître la transparence. "La puissance d'Azure sur un nuage hybride", a déclaré Michael Dell.

Le produit a été baptisé Dell Hybrid Cloud Platform System Standard. Sa version de base consiste en un Dell PowerEdge C6320 Rack Server, deux commutateurs d'armoire et 64 téraoctets de stockage. L'ensemble tourne sur Windows Server 2012 R2, System Center 2012 R2 et Windows Azure.

Dell et Microsoft souhaitent que les entreprises puissent évaluer correctement leurs besoins. Voilà pourquoi elles pourront d'abord louer la variante Azure locale et disposer ensuite de six mois pour se décider à soit continuer la location, soit à passer à l'achat. Pour la version de base susmentionnée, capable de faire tourner une centaine de machines virtuelles, il faudra compter neuf mille dollars par mois de location, selon PC World.

Amazon

Ce produit a été annoncé conjointement par Michael Dell, CEO de Dell, et Satya Nadella, CEO de Microsoft, lors de Dell World. En marge de cette annonce, le duo a également abordé le paysage 'cloud' actuel. "Le nuage hybride est la réponse ultime", a affirmé Dell, et Nadella d'abonder dans ce sens.

Les deux acteurs doivent pourtant affronter la concurrence féroce d'Amazon (AWS). "Amazon est clairement le numéro un du marché, mais nous sommes les numéros deux et nous sommes le principal vendeur SaaS aujourd'hui", a ajouté Nadella. "Mais n'aurons-nous à l'avenir à proposer que le nuage public? Non, car c'est trop limité pour un futur placé sous le signe du 'distributed computing', où la plupart des modèles seront hybrides."

Marges bénéficiaires

Durant une brève session de questions/réponses, Nadella aborda aussi la question de savoir si des entreprises telles Amazon réduisaient à néant les marges bénéficiaires des vendeurs 'cloud' en écrasant les prix. Le CEO de Microsoft eut cette réponse diplomatiquement évasive: "Je ne vois pas cela en termes de marges, mais je considère plutôt que le gâteau augmente en taille. Le montant du chiffre d'affaires tiré du nuage et son impact, c'est de cela qu'il s'agit. Je viens du monde des serveurs et je rêvais alors de vendre un serveur à tout un chacun. Mais aujourd'hui, j'observe comment les gens se tournent vers Office 365 et utilisent ainsi aussi Exchange et Skype, des produits qu'ils n'auraient jamais acheté avant, mais qu'ils utilisent bel et bien à présent."

Dell: "Plus la technologie devient accessible, plus la demande augmente. L'on voit de nouveaux utilisateurs faire des choses nouvelles, ce qui génère en fin de compte de nouveaux résultats." Autrement dit: plus l'offre 'cloud' sera grande, plus nombreux seront les utilisateurs du nuage, tout intérêt pour Microsoft et Dell aussi.

Nos partenaires