Les frères Borlée soutiennent la plateforme de financement participatif pour sportifs RisingTrack

19/02/16 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Datanews

RisingTrack est une nouvelle plateforme belge de crowdfunding destinée au financement d'athlètes et de projets sportifs. L'initiative est soutenue par des ambassadeurs de renom tels qu'Eddy Merckx et les frères Borlée.

Les frères Borlée soutiennent la plateforme de financement participatif pour sportifs RisingTrack

© RisingTrack

L'idée qui sous-tend RisingTrack a été lancée par son CEO Jerôme Truyens ainsi que par Morgane Vouche. Truyens fait partie depuis plusieurs années de notre équipe nationale de hockey et participera prochainement aux Jeux Olympiques pour la troisième fois.

"Dans le hockey, comme dans de nombreux autres sports d'ailleurs, il est nécessaire de trouver régulièrement du financement pour encadrer les entrainements, pour pouvoir partir en stage ou pour acquérir du matériel, explique Truyens. Autrefois, on vendait des t-shirts, des autocollants ou d'autres gadgets, mais cela exigeait beaucoup de temps. D'où la nécessité de trouver une solution plus efficace pour récolter des fonds. C'est ainsi que nous avons songé au financement participatif."

Ces dernières années, attirer des sponsors privés est devenu toujours plus difficile, toujours selon Truyens, surtout s'il s'agit d'athlètes qui n'ont pas encore vraiment fait leurs preuves. "Le crowdfunding représente une alternative idéale pour permettre aux supporters et aux familles d'investir. Autre atout de cette solution: elle leur permet également de tisser un lien plus fort avec leurs athlètes favoris."

Pour les apports faits à RisingTrack (qui peuvent varier de 5 à 1.500 euros), les investisseurs reçoivent une petite récompense. "Pour 20 euros, un sportif peut par exemple envoyer une photo et pour 100 euros, donner une heure de leçon privée. Mais soyons clairs: l'objectif est plutôt de permettre aux sportifs de progresser que de distribuer des cadeaux."

Top niveau

"Cela fait six ans que je suis hockeyeuse et arbitre et j'ai été sélectionnée pour les Jeux Olympiques de Rio, ajoute Laurine Delforge. Le problème est qu'en tant qu'arbitre, je n'ai pas droit à une aide financière, tandis que les sponsors ne se bousculent pas. Pourtant, j'ai envie de bien me préparer pour Rio. Or pour atteindre le top niveau, je dois investir des sommes assez conséquentes dans des formations supplémentaires. C'est pourquoi je voudrais rassembler 5.000 euros via RisingTrack."

Des sportifs comme Laurine ont entre 30 et 45 jours pour récolter les sommes escomptées. S'ils arrivent à 75 pour cent ou plus, 10 pour cent sont rétrocédés à RisingTrack. Mais s'ils récoltent moins, la plateforme reçoit 14 pour cent du montant obtenu.

"Contrairement aux plateformes classiques, nous ne fixons pas de limite inférieure, complète Truyens. Si quelqu'un ne récolte que 3.500 euros au lieu de 5.000 euros, pas de problème." Le Red Lion table sur 35 projets la première année, après quoi la faisabilité de l'initiative sera analysée avec la cofondatrice Morgane Vouche.

RisingTrack a été créée avec un capital de départ de 20.000 euros, provenant notamment des partenaires Thierry Melotte et Chantal Richez. L'initiative a reçu le soutien de plusieurs 'ambassadeurs' sportifs de renom, dont l'ancien cycliste Eddy Merckx ainsi que les athlètes Kim Gevaert et les frères Borlée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires