Le renvoi électronique de patients permettrait d'économiser 30 millions d'euros par an

06/07/16 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Datanews

Presque tous les médecins traitants flamands peuvent désormais renvoyer électroniquement leurs patients vers un spécialiste ou un hôpital. Cette simplification administrative permet au médecin et à l'hôpital d'économiser pas mal de temps et d'éviter les renvois inutiles ou erronés. Du côté des hôpitaux et de la sécurité sociale, l'économie pourrait atteindre trente millions d'euros par an.

Le renvoi électronique de patients permettrait d'économiser 30 millions d'euros par an

© istock

Les renvois électroniques de patients vers des spécialistes sont possibles grâce à eForms, un module mis au point par le développeur logiciel HealthConnect. Ce plug-in est intégré au logiciel de gestion des dossiers médicaux chez environ 95 % des médecins traitants flamands. Il suffit au médecin de cliquer sur un bouton pour créer un formulaire préopératoire, prérempli avec toutes les informations pertinentes relatives au patient, basées sur des consultations antérieures. Or, les médecins traitants doivent compléter un formulaire de ce type pour chaque opération.

Une feuille de papier sur le ventre

"Une enquête réalisée auprès d'une série d'institutions de soins de santé flamandes révèle des problèmes dans le déroulement de près de dix pour cent des renvois", déclare Jos Vranken, CEO de HealthConnect. "À l'heure actuelle, ces formulaires sont généralement complétés à la main, ce qui nuit parfois à leur lisibilité. De plus, le patient est souvent soumis à des examens préparatoires, tels que des tests sanguins ou des cardiogrammes, alors que son médecin traitant possède déjà les résultats de tests antérieurs, qui n'ont pas été mentionnés. Il arrive aussi régulièrement que le médecin traitant aide le patient en lui transmettant quelques conseils du spécialiste. Grâce à eForms, le spécialiste peut les fournir facilement au médecin prescripteur. Cela permet, en outre, de constater plus rapidement que le patient a été renvoyé vers le mauvais spécialiste. Il s'agit d'une nouvelle forme de prestation de services du spécialiste pour laquelle il faudra, bien sûr, trouver un modèle de rémunération adéquat."

Il existe également une version d'eForms pour les résidences-services, où la situation est un peu plus complexe, car outre les renseignements médicaux, il faut transmettre des informations relatives aux soins. Par exemple : quel est l'état psychique du patient ? Est-il encore capable de se déplacer par lui-même ? Mange-t-il correctement ? "Ces informations sont actuellement notées sur une feuille, placée sur le ventre du patient lorsqu'il est emmené à l'hôpital", explique Jos Vranken. "Il est évident que cela entraîne souvent des erreurs."

Outre le formulaire préopératoire, HealthConnect met d'autres formulaires électroniques à disposition des médecins traitants et spécialistes. La demande d'un test de handicap, par exemple, peut aussi être introduite par voie électronique. "Le gain de temps est énorme", déclare Jos Vranken. "Les formalités qui prenaient auparavant une demi-heure sont désormais réalisées en quelques minutes grâce à eForms."

En savoir plus sur:

Nos partenaires