La scène belge des startups formule cinq propositions dans leur 'startupmanifesto'

13/03/15 à 13:03 - Mise à jour à 14:11

Source: Datanews

Quelques représentants connus de la scène belge des startups ont transmis hier jeudi une première version du Belgian Startup Manifesto au ministre en charge de l'agenda numérique Alexander De Croo. L'on y trouve cinq propositions concrètes pour la création d'un climat serein pour les jeunes entreprises dans notre pays.

La scène belge des startups formule cinq propositions dans leur 'startupmanifesto'

© iStock

Le ministre Alexander De Croo (Open VLD) - qui présentera le 20 avril la première version de son 'agenda numérique' pour la Belgique - assistait hier jeudi au Tech Startup Day, un événement organisé annuellement à Bruxelles par l'association de coordination Startups.be.

Le ministre a reçu à cette occasion un premier jet du 'Belgian Startup Manifesto', un document contenant cinq propositions concrètes (découlant des plus de 100 contributions issues du petit monde belge des startups) en vue de créer un climat plus serein pour les jeunes entreprises dans notre pays. Ce sont Karen Boers, directrice générale de Startups.be, et Xavier Damman, fondateur de Storify, qui ont transmis le manifeste.

L'idée de ce genre de manifeste n'est pas nouvelle. Il y a un petit temps, Neelie Kroes avait en effet déjà lancé le mouvement 'Startup Manifesto'. L'ex-commissaire européenne en charge de l'agenda numérique avait regroupé plusieurs poids lourds pour son 'Startup Europe Leaders Club' et leur avait demandé d'élaborer un livre de recettes pour des startups fructueuses.

Le Startup Manifesto européen a vu le jour en septembre 2013. Depuis lors, les entrepreneurs dans plusieurs pays membres de l'UE ont suivi l'exemple, notamment en Grande-Bretagne, en Pologne, en Grèce, en Espagne et maintenant aussi en Belgique.

Outre les cinq propositions faites, l'objectif final est également assez concret. Les initiateurs veulent créer dans les dix années à venir pas moins de 10.000 startups dans notre pays, ce qui représenterait 100.000 emplois au minimum.

Ci-après, vous trouverez les propositions du manifeste des startups:

1. Il serait utile d'attribuer un nouveau statut aux starters. A cette fin, une nouvelle sorte de société à responsabilité limitée s'avère nécessaire, de sorte que les starters passent les premières années sans trop de dommages. Que devrait permettre ce statut? Notamment que l'on puisse engager et licencier plus rapidement. Et que l'on ne paie des impôts qu'à partir du moment où le starter commence à engranger du profit.

2. La scène belge des startups lance aussi un appel à acheter les produits et services des starters. Cela est encore bien trop rare, parce que les Belges sont quelque peu conservateurs et préfèrent se tourner vers des valeurs confirmées. Les entreprises belges devraient aussi envisager de temps à autre de racheter une startup. L'arrivée de sang frais stimule en effet l'innovation.

3. Il convient aussi de consentir des efforts au niveau tant de l'enseignement que de la société en vue d'apprendre aux (jeunes) gens à programmer et à entreprendre. "Apprenez aux étudiants à rechercher des clients, plutôt qu'à trouver un emploi", a ainsi tweeté @kbals d'Inventive Designers.

4. Dans la Silicon Valley, c'est le principe 'pay it forward' qui s'applique. Les entrepreneurs qui s'en tirent bien, ne voient pas le moindre problème à aider les nouveaux venus. Ils estiment en effet que ces jonkies pourraient un jour leur renvoyer l'ascenseur. J'aide les autres, et les autres m'aident. Cette manière de faire devrait aussi être nettement plus appliquée en Belgique qu'elle ne l'est actuellement.

5. Enfin, nos starters demandent que l'on soit nettement plus fier de tout ce qui est fait en Belgique par nos entrepreneurs belges. #BeProud, trouvait-on ce jeudi, et cela a encore été accentué par l'ajout d'un #waffletag belge.

Signez le Startup Manifesto belge!

Le ministre De Croo a déjà promis d'essayer d'insérer autant que possible les propositions dans son agenda numérique. Avant cela, vous pouvez vous aussi apporter votre pierre car quiconque se retrouve dans les propositions des starters belges, peut ici signer le manifeste des startups en ligne. Qu'attendez-vous donc?

En savoir plus sur:

Nos partenaires