La relève des compteurs

01/02/12 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Datanews

L'autre jour, j'ai reçu un mail laconique de mon fournisseur de gaz m'invitant à payer un supplément de 2.500 EUR et précisant que je recevrais la facture peu après. Quoi? 2.500 balles? Cela voudrait-il dire que nous, une famille de 4 personnes, nous aurions consommé 2,5 fois en plus qu'en 2010?

La relève des compteurs

L'autre jour, j'ai reçu un mail laconique de mon fournisseur de gaz m'invitant à payer un supplément de 2.500 EUR et précisant que je recevrais la facture peu après. Quoi? 2.500 balles? Cela voudrait-il dire que nous, une famille de 4 personnes, nous aurions consommé 2,5 fois en plus qu'en 2010?

Pas possible de répondre au mail. Il fallait les appeler. Ce n'est qu'après avoir posté un message sur Facebook que je reçus une réponse par e-mail. Cette dernière plaidait en leur faveur. C'est qu'ils contrôlent de très près les médias sociaux, ces gens-là... Le relevé du compteur était bon, mais pour être sûr que ce dernier mesure correctement, il faut évidemment faire appel à Eandis. Entre-temps, j'ai appris que pas mal de mes amis et connaissances doivent eux aussi payer un supplément de quelques centaines EUR. Plus de 100.000 Belges ne peuvent même plus s'acquitter de leur facture énergétique.

Comme le prix de l'énergie pour les maisons non équipées de panneaux solaire va continuer à croître, je plaide pour une introduction accélérée des compteurs intelligents. De cette manière, il sera possible de surveiller et d'analyser sa consommation tant en électricité qu'en gaz sur le site web, et ce chaque mois, chaque semaine, voire chaque jour. Le contrôle est le mot-clé. L'on peut simplement préciser la durée durant laquelle l'installation doit se trouver en mode de veille, puis la remettre en fonctionnement avec le GSM une petite heure avant de rentrer à la maison, afin qu'il y fasse agréable. Et l'on peut aussi établir des comparaisons avec la consommation moyenne des voisins, mais pas individuellement bien entendu, car ce sont encore des données confidentielles.

Pour les fournisseurs d'énergie, il s'agit là d'un gros investissement. Rien que le compteur coûterait une centaine EUR par famille. Electrabel a pourtant enregistré en 2010 un bénéfice de 2 milliards EUR et devrait donc être prié par les autorités d'installer des compteurs intelligents. Il y a bien quelques essais en cours, essentiellement en Flandre, mais l'on ne peut attendre une généralisation avant 2013, voire 2014 ou 2015. L'appel de la relève des compteurs se fait pourtant entendre toujours plus intensément. En Belgique, il y a 4 instances régulatrices, car c'est une matière régionalisée. Et elles ne s'entendent pas sur le standard à utiliser pour les compteurs intelligents. Ici aussi, il serait grand temps de remettre les compteurs à zéro...

Nos partenaires