Frederik Tibau
Frederik Tibau
est rédacteur chez Data News.
Opinion

10/09/14 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

La man½uvre de rattrapage d'Apple

Cela devait être le plus important 'keynote' depuis que Tim Cook a repris les rênes de Steve Jobs. Je dois cependant bien avouer que je suis resté sur ma faim.

La man½uvre de rattrapage d'Apple

© Belga

Cela devait être le plus important 'keynote' depuis que Tim Cook a repris les rênes de Steve Jobs. Je dois cependant bien avouer que je suis resté sur ma faim. Les nouveaux iPhone présentés hier à Cupertino (les iPhone 6 et iPhone 6 Plus) sont très clairement inspirés de la concurrence.

Les plus grands écrans, le basculement entre wifi et 4G, le support de LTE Cat6, la puce NFC, la résolution d'écran plus haute: l'on a déjà vu tout cela chez Samsung, Sony, LG et Huawei. Il en va de même pour iOS 8, qui n'est rien de plus qu'une version rafraîchie d'iOS7: la plupart des nouvelles fonctions sont connues depuis un petit temps déjà dans le camp Android. Il est évident qu'Apple effectue en l'occurrence une manoeuvre de rattrapage.

Le fait que l'entreprise américaine, contre l'avis émis en son temps par Steve Jobs, lance des écrans plus grands, n'est du reste dicté que par la nécessité. Il est en effet nettement plus aisé de surfer sur internet sur ce genre d'écran que sur les générations précédentes de l'iPhone. Au niveau de la convivialité et du confort de navigation, Samsung et consorts ont pris une belle avance, aux dires de pas mal de fans d'Apple aussi.

Pour le reste, sur le plan des spécifications pures, l'avance prise n'est pas encore tout à fait annihilée. Apple a beau prétendre que ses écrans Retina sont les meilleurs au monde, si l'on compare la densité en pixels de l'iPhone 6 avec celles du Samsung Galaxy Note 4 et du LG G3, ce sont les appareils coréens qui l'emportent.

L'iPhone 6 est équipé d'un appareil photo de 8 méga-pixels pour filmer en HD, alors que le Galaxy Note 4 en offre un monstrueux de 16 méga-pixels et 4K, tout comme le LG G3 (et ses 13 méga-pixels). Et les appareils photo en façade des nouveaux iPhone (1,2 méga-pixels) font pâle figure à côté de ce qu'Huawei propose dans ses nouveaux top-modèles (8 méga-pixels).

Avec sa mémoire de travail d'1 Go, Apple reste également loin derrière Samsung, LG et Huawei. Le G3 et le Galaxy Note 4 intègrent 3 Go de RAM, alors que le nouveau phablet d'Huawei, le Mate 7, incorpore 2 Go de RAM sous le capot-moteur.

A propos du principal obstacle caractérisant l'iPhone 5S, à savoir sa batterie qui se décharge beaucoup trop vite, Tim Cook n'a quasiment rien annoncé, sauf que le nouveau processeur A8 était deux fois plus économe que son prédécesseur et que la batterie du modèle 6 aurait une autonomie supérieure à celle de l'ancienne. L'on est curieux de voir si cette promesse pourra être tenue.

Apple Watch

Abordons à présent l'Apple Watch. Honnêtement, elle est nettement plus jolie et à la mode que les montres connectées que les concurrents ont lancées sur le marché. Le fait de pouvoir utiliser le 'remontoir' pour zoomer et compulser les pages, est à tout le moins une agréable trouvaille.

L'interface utilisateur offre elle aussi un look plus soigné, plus léché et plus branché que celle de l'Android Gear et que ce que Samsung présente avec ses montres Tizen. Le feedback haptique, par lequel des signaux vibrants sont utilisés pour vous signaler de prendre à gauche ou à droite durant vos balades, vous n'êtes pas prêt de le voir chez d'autres fabricants.

Mais pour le reste, pas mal de fonctions sont des trucs que personne ne va utiliser. Voulez-vous pouvoir contrôler chaque jour l'état de la lune et des planètes? Ou pensez-vous que vous allez souvent réaliser des dessins avec le doigt pour les envoyer à des membres de votre famille ou à des amis?

Les capteurs fitness et sportifs étaient attendus et même exigés, tels qu'on les retrouve déjà dans les montres intelligentes et les bracelets fitness de Sony, Samsung et de bien d'autres. D'autres applications utiles ont été conçues par des tiers, comme de BMW, qui permet de vérifier via l'Apple Watch où votre voiture est parquée. Ou de la chaîne hôtelière Starwood qui vous permet d'ouvrir la porte de votre chambre avec ce gadget.

Par ailleurs, l'Apple Watch est tout simplement un accessoire de l'iPhone. La montre ne peut pas être utilisée indépendamment du téléphone. Quant à l'autonomie de son accu, Cook n'en a pipé mot. Partez donc de l'idée que vous devrez recharger votre montre chaque nuit.

Ne suis-je dès lors absolument pas enthousiaste à propos de l''iWatch'? Si fait car c'est un accessoire réussi qui se vendra très probablement comme des petits pains. Mais Apple n'allait-elle pas sauver le marché des wearables? Et Cook n'allait-il pas définir une nouvelle catégorie de produits et tracer des lignes directrices pour la concurrence? L'entreprise rencontre-t-elle ainsi les immenses attentes du public? Je ne le pense pas.

Vous allez dire que je ne suis pas un fan d'Apple, mais ce n'est pas vrai. Lorsqu'en 2009, j'ai acquis mon premier iPhone (un iPhone 3G), j'en étais complètement dingue. Je trouvais que c'était là le meilleur achat que j'eusse jamais fait de ma vie, et ce message, je l'ai diffusé tout autour de moi parmi mes amis et connaissances.

Cinq ans plus tard, Apple a cependant pas mal perdu de sa puissance novatrice. Certes, les iPhone appartiennent encore et toujours au club des meilleurs appareils sur le marché. A tout seigneur tout honneur: iOS est meilleur, plus sûr et surtout plus convivial qu'Android. Mais le fait est que les innovations les plus intéressantes proviennent à présent essentiellement d'Asie, et de Google.

La vogue créée autour du lancement des nouveaux appareils et l'arrogance pratiquée encore et toujours par Apple vis-à-vis de la presse, des revendeurs et d'autres personnes impliquées dans son processus de vente sont en 2014 à tout le moins inappropriés. C'est peut-être du pain béni pour les spécialistes du marketing, mais pour le reste, c'est complètement hors de mise.

Plus que jamais, Apple est devenue une 'simple' entreprise technologique. Les appareils qu'elle lance sur le marché, sont encore et toujours de bonne qualité, mais ils ne peuvent depuis longtemps déjà plus surpasser la concurrence et sont en fait nettement trop chers.

Apple a présenté hier deux nouveaux téléphones et une montre connectée. Or ces produits sont à peine meilleurs ou plus innovants que ceux des concurrents.

Nos partenaires