La gêne du laptop

06/12/10 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Datanews

C'est l'histoire d'un responsable IT qui possède encore un ordinateur portable et qui ose à peine le sortir. C'est que les 1.500 autres CIO présents à la Gartner IT expo de Cannes ont eu tôt fait d'exhiber leur iPad, avec cette fierté qui n'a d'égal que celle des enfants qui viennent tout juste de recevoir leur jouet de Saint-Nicolas.

La gêne du laptop

C'est l'histoire d'un responsable IT qui possède encore un ordinateur portable et qui ose à peine le sortir. C'est que les 1.500 autres CIO présents à la Gartner IT expo de Cannes ont eu tôt fait d'exhiber leur iPad, avec cette fierté qui n'a d'égal que celle des enfants qui viennent tout juste de recevoir leur jouet de Saint-Nicolas. La saisie de textes sur ce gadget n'est vraiment pas une sinécure, mais qu'à cela ne tienne, il est le résultat d'une formidable prouesse technologique. Qui plus est, l'on s'y attache très vite. Moi-même, je me suis récemment surpris à l'emmener au lit. C'est bien la première fois en 25 années de journalisme ICT...

Mais que constate-t-on? Que tous ces CIO ont un iPad qu'ils ne peuvent pas connecter au réseau de leur entreprise! Ils se doivent en effet de montrer l'exemple à leurs collaborateurs... Ou le font-ils en secret? Selon une récente étude d'IDC commanditée par Unisys, les collaborateurs connecteraient deux fois plus d'iPhone, d'iPad et d'autres appareils tablettes aux réseaux d'entreprise que ce que les managers IT croient. Ceux-ci n'en ont même aucune idée. Et pourtant, quasiment trois managers IT belges sur quatre sont opposés à l'idée que leurs collaborateurs branchent leur gadget personnel sur l'infrastructure de l'entreprise. Plus de la moitié refuse même catégoriquement que ces appareils y soient connectés. Voilà ce que révèle l'enquête en ligne effectuée auprès de 1.000 managers IT par Data News et Siemens IT Solutions and Services.

Peut-on l'empêcher? Sans doute pas. Est-il alors préférable de mener à bien cette tendance? Certainement. Elaborer une stratégie, prévoir une déclaration obligatoire, veiller à la sécurité et confier le support éventuellement à l'utilisateur non conformiste. Notre nouveau CIO of the year, Daniel Lebeau, a déclaré lui aussi que son entreprise, GSK Biologicals, avait modifié sa politique en la matière. La 'consumerisation of IT' est sur les rails. Sera-t-il encore possible de faire marche arrière? J'allais oublier: cet édito a été écrit sur un laptop, en utilisant une bonne vieille souris à fil. Moins tendance peut-être, mais 1.000 fois plus rapide et plus confortable.

Nos partenaires