La continuité et déjà de nouveaux locataires pour Co.Station

05/12/14 à 11:24 - Mise à jour à 11:30

Source: Datanews

Déclarée en faillite cet été, l'incubateur et accélérateur pour start-up Co.Station, à deux pas de la gare Centrale de Bruxelles, redémarre grâce au concours de SocialCom et de BNP Paribas Fortis.

La continuité et déjà de nouveaux locataires pour Co.Station

© web

SocialCom, une agence spécialisée dans le secteur de la communication sur les réseaux sociaux pour les petites et moyennes entreprises, confirme la reprise officielle des activités de Co.Station, brusquement stoppées cet été suite à des problèmes de rentabilité et d'un conflit entre associés. Le premier objectif a été d'assurer la continuité : le nom et le logo sont maintenus et même le "look and feel" du site web www.co-station.com. On ne peut plus 'lean' comme approche ...

D'après Baudouin de Troostembergh, cofondateur de SocialCom et CEO de Co.Station, la totalité des locataires de bureaux fixes (à savoir les start-up d'une certaine taille comme Sixdots) sont restés malgré les deux gros mois d'incertitude. Seuls quelques plus petites structures ou des freelance ont préféré trouver un autre poste de travail, le temps que la situation se clarifie.

L'espace de 2.845 m2 est à présent prêt à accueillir de nouveaux locataires. L'asbl Startups.be va s'y installer dans les prochains jours, ainsi que la plateforme de Crowdfunding MyMicroInvest et sa dizaine de collaborateurs (en mars). De nombreux événements sont déjà programmés pour les prochaines semaines, dont un CoEntrepreneurs Weekend.

Le WorkCafé, espace de coworking et de rencontre, est réouvert. Quiconque peut venir y travailler pour une affiliation à 50 euros par mois (engagement sur 1 an, sinon 75 euros).

Continuité donc mais, évidemment différenciation du "business model" par rapport au plantage précédent. Comme l'explique Baudouin de Troostembergh, Co.Station peut désormais compter sur un partenaire solide avec BNP Paribas Fortis. Le risque de dérapage des coûts de location paraît en effet très limité dès lors que le bras immobilier de la banque est le bailleur du bâtiment.

Pour BNP Paribas Fortis, Co.Station sera un endroit tout désigné pour mettre en valeur des innovations internes ou organiser des événements sur des thèmes entrepreneuriaux.

Par ailleurs, "le modèle économique n'a plus rien à voir". Il n'est plus question notamment de commissionnement sur des levées de fond, qui se sont avérées très aléatoires. Les revenus proviendront essentiellement des locations (bureaux et espaces pour évenements), ainsi que d'un programme d'incubation que Co.station va dévoiler début 2015. Des contacts sont en cours avec divers partenaires privés, sans fermer la porte à un éventuel partenaire public.

L'objectif est de proposer des services d'incubation à de jeunes sociétés innovantes actives dans les TIC et l'économie numérique, au sein "d'un écosystème dynamique et collaboratif, permettant aux sociétés d'optimiser leur succès."

En termes de cible de "locataires", Co.station mise sur environ 80% de sociétés de type "scale-up" qui ont déjà au moins une première levée de fonds derrière elles et 20% de start-up en phase d'amorçage.

"En tant qu'entrepreneur, je ne pouvais pas laisser passer le potentiel que représente Co.Station en tantqu'écosystème", affirme le nouveau visage de la Co.Station.

En savoir plus sur:

Nos partenaires