L''applithèque' à portée de main

22/11/11 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Datanews

C'est l'histoire de l'ado qui presse la sonnette de la porte d'entrée avec le pouce et non pas avec l'index, et ce le plus naturellement du monde, comme si cela avait toujours été le caainsis. Ou comment la saisie de messages brefs convertit l'habituel doigté de l'index vers le pouce, de trois à deux phalanges, jusqu'à la pensée binaire et donc numérique.

L''applithèque' à portée de main

C'est l'histoire de l'ado qui presse la sonnette de la porte d'entrée avec le pouce et non pas avec l'index, et ce le plus naturellement du monde, comme si cela avait toujours été le caainsis. Ou comment la saisie de messages brefs convertit l'habituel doigté de l'index vers le pouce, de trois à deux phalanges, jusqu'à la pensée binaire et donc numérique.

La dépendance, c'est, lors d'un enterrement, réprimer l'envie de jeter rapidement un coup d'oeil sur son e-mail. L'asservissement, c'est le fait que quasiment une personne sur trois contrôle son e-mail aussitôt après s'être levé. Une sur cinq fait de même dans la voiture sur son BlackBerry, iPhone ou autre smartphone, évidemment. On les voit vérifier leurs messages Facebook et Twitter à la trajectoire de leur voiture. Combien d'accidents l'application de Touring Mobilis a-t-elle déjà provoqués? De la tôle froissée, littéralement, la conséquence de regarder sans cesse vers le haut, puis vers le bas,...

L''applithèque' est vaste: plus d'un demi-million d'applis sont à portée du doigt, du mot de passe et de la carte de crédit, dans l'attente d'être téléchargées sur le smartphone ou la tablette. Actualité, jeux, musique, livres et BD, assistants de cuisine et d'emplettes, guides de musée, coaches de santé et sportifs. L'internet se transforme en un mini-séducteur rectangulaire. Merveilleux, non? A Tokyo, il existe une application GPS qui guide les handicapés dans la ville en suivant le trajet le plus facile pour les chaises roulantes. Un cyclotouriste de mes amis s'est fait filmer lors de sa grimpée du Galibier, en a créé une appli et l'a mise en vente à 10 euros. A sa grande surprise, l'application a été téléchargée des centaines de fois dans le monde. Et évidemment, Apple s'est mis 30 pour cent du chiffre d'affaires dans la poche, ceci dit en passant.

Il y a quelques années, la question revenait sans cesse de savoir quelle serait l'appli vedette de l'utilisateur mobile. Quelle application nous souhaiterions absolument rapatrier sur notre smartphone? L'on ne se pose plus cette question. Il n'y a pas d'appli vedette. C'est le téléphone intelligent avec 'applithèque' qui est devenu le 'time killer'. A chaque temps mort, l'appareil est sorti de sa cachette et monopolise toute l'attention: au bistrot, dans le bus et le train, lors de réunions,... Alone Together, tel est le titre d'un livre que le professeur Sherry Turkle du MIT y a consacré, 'Why We Expect More from Technology and Less from Each Other'. Les gens s'isolent sur leur smartphone, tablette ou autre support numérique. Ils en font une telle habitude qu'ils minimalisent les attentes des autres. Les ados n'éprouvent aucun problème à envoyer des centaines de SMS, à chatter et à poster de brefs messages sur Facebook, mais n'osent plus téléphoner, parce qu'ils ne savent pas comment terminer les conversations. Ils téléphonent comme ils chattent. Et les générations plus anciennes suivent le mouvement. Pour obtenir rapidement une réponse, nous envoyons de brèves questions ciblées par e-mail. Une communication téléphonique, un entretien et donc faire dans la nuance, cela demande du temps et des efforts...

C'est précisément là le paradoxe: les gens ont toujours plus d'amis, de connaissances et de relations numériques, mais s'isolent eux-mêmes sans cesse davantage dans le numérique. Je m'étonne toujours au restaurant de voir tous ces jeunes occupés à manipuler leur smartphone. S'ils n'y prennent garde, ils devront bientôt voir un médecin, afin de les aider à canaliser leurs raisonnements et émotions.

Pourtant, je ne suis absolument pas quelqu'un qui voit la technologie en noir, au contraire. L'utilisation des smartphones, tablettes et de l'applithèque virtuelle ouvre un nombre incroyable de possibilités, d'emplois, de plaisir, de sport et de culture, de nouvelles formes de communication aussi. Je maintiens le pouce en l'air, même si je presserai probablement toujours la sonnette de la porte d'entrée avec l'index. Pour autant que les gens continuent à sonner avant d'entrer, tout va bien.

Nos partenaires