KPN lorgne Proximus

05/05/15 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Datanews

Eelco Blok, le CEO de l'entreprise télécom néerlandaise KPN, verrait d'un bon oeil un rapprochement avec Proximus, l'ex-Belgacom.

KPN lorgne Proximus

© Belga

Une association des forces KPN-Proximus serait un scénario logique d'un point de vue industriel, affirme Blok dans une interview accordée au journal néerlandais Het Financieele Dagblad.

Une éventuelle fusion KPN-Proximus pourrait même être envisagée, maintenant que KPN vend sa filiale mobile belge BASE à Telenet, le grand concurrent de Proximus. "Les opérateurs mobiles Proximus et BASE réunis sous un même toit auraient posé des problèmes sur le plan concurrentiel. Cet obstacle est à présent levé", déclare Stefaan Genoe, analyste chez Petercam.

Selon le CEO de KPN, Eelco Blok, la balle se trouve dans le camp des autorités belges qui détiennent 53 pour cent de Proximus. Il estime cependant qu'une union avec Proximus est improbable à court terme, parce que l'Etat belge n'y est pas ouvert.

Alexander De Croo (Open Vld), le ministre fédéral en charge des Télécommunications, n'a pas souhaité réagir à cette information.

En savoir plus sur:

Nos partenaires