HP renonce à concurrencer le nuage public

22/10/15 à 14:02 - Mise à jour à 14:01

Source: Datanews

Les clients de l'Helion Public Cloud de HP peuvent commencer à élaborer leur stratégie migratoire car dans un peu plus de 3 mois, HP arrêtera les frais.

HP renonce à concurrencer le nuage public

© HP

Plus tôt cette année déjà, Bill Hilf, responsable en chef de l'activité 'cloud' chez HP, avait indiqué que pour son entreprise, cela n'avait pas de sens de concurrencer des géants tels Amazon Web Services, Microsoft et Google sur le marché du nuage public.

Il était ensuite certes revenu sur ses propos, mais ce n'était donc qu'un report d'exécution pour la partie publique du nuage Helion. Sur son blog, Hilf annonce à présent que HP a décidé de se concentrer sur la fourniture de nuages privés et gérés, à savoir l'Helion Cloudsystem. L'Helion Public Cloud cessera d'exister le 3 janvier prochain.

La raison de cette décision ne réside pas dans le fait qu'il n'y ait pas un besoin de nuage public chez les clients de HP. Hilf écrit en effet sur son blog que le nuage public constitue une composante importante de la stratégie 'cloud' de ses clients, mais que HP va miser sur des partenariats. Et de citer nommément Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure. Pour la sécurité réseautique aussi, Hewlett Packard va désormais faire appel à des partenaires.

HP avait pourtant annoncé en mai 2014 qu'elle allait injecter sur deux ans un milliard de dollars dans son offre Helion lancée à l'époque. Son ambition explicite était alors d'attirer des clients des services 'cloud' d'Amazon, Microsoft et Google. Bill Hilf avait à ce moment déjà pris la direction de la division Helion. C'est un an avant encore qu'Hilf avait quitté Microsoft Azure pour rejoindre HP.

En collaboration avec AutomatiseringGids.

Nos partenaires