Google envisage un géo-blocus pour répondre au droit à l'oubli dans l'UE

12/02/16 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

Google pense pouvoir répondre au 'droit à l'oubli' européen en recourant à un géo-blocus. La mesure entrerait en vigueur ce mois-ci encore.

Google envisage un géo-blocus pour répondre au droit à l'oubli dans l'UE

© Reuters

Les citoyens qui veulent rendre introuvables les messages en ligne désagréables les concernant, ont au sein de l'UE le droit d'exiger de la part des services de recherche tels Google qu'ils ne présentent aux autres internautes aucun lien menant à ces déclarations peu flatteuses.

Il est généralement accepté que cela signifierait que les adresses web concernées soient supprimées pour de bon de l'ensemble des données de Google. Mais Google s'est toujours opposée à l'idée de principe qu'il ne lui appartient pas de s'ériger en censeur au profit de n'importe quelle autorité. Voilà pourquoi elle réagit contre son gré - et dans des limites les plus étroites possibles - aux directives en matière de respect de la vie privée de l'UE.

Concrètement, cela implique qu'elle... n'oubliera pas les pages à oublier, mais qu'elle n'en fera pas mention uniquement s'il apparaît à la lecture de l'adresse IP de l'utilisateur que ce dernier réside en Europe. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal français Le Monde. Le contrôleur français du respect de la vie privée a été l'un des premiers à brandir la menace d'imposer réellement une amende à Google pour non-respect du droit à l'oubli.

Nos partenaires