L'imprimante qui réutilise le papier

24/06/08 à 20:00 - Mise à jour à 19:59

Source: Datanews

La plupart des entreprises sont toutes confrontées au même problème : imprimer coûte cher. A la fois parce que les consommables subissent également l'augmentation du coût de la vie mais aussi, parce que les pouvoirs publiques appliquent une taxation écologique importante sur les déchets "papier". Réduire ces coûts est une priorité et diminuer la pollution générée par l'activité de l'entreprise est un réel objectif pour beaucoup de sociétés en Belgique.Alors, si vous êtes déjà habitué à n'imprimer que lorsque c'est réellement nécessaire, si vous vous efforcez à réutiliser le verso d'une feuille en guise de papier-brouillon, il faudra peut-être aussi s'atteler, dans le futur, à remettre vos impressions dans le bac de l'imprimante lorsque vous n'en avez plus besoin.Toshiba a développé une imprimante (la B-SX8R) capable d'imprimer sur du papier qu'elle a déjà utilisé et ce jusque 500 fois de suite par feuille. La technologie utilisée se base sur l'activation de pigments qui, une fois portés à 180°, prennent la couleur noire. S'ils sont chauffés de 130 à 170°, ils reprennent une teinte totalement blanche. En dessous de 130, ces pigments gardent leur teinte, blanche ou noir.Bien sur, cette imprimante nécessite un papier spécial fabriqué à base de plastique. Avec une résolution de 305dpi et une tête d'impression de 208mm, l'utilisation est limitée au monochrome et pour des impression ne nécessitant pas un niveau de détails élevés mais, c'est tout de même majoritairement le cas quand il s'agit d'imprimer de simples textes. La B-SX8R est cependant vendue à plus de 7000¤ et chaque feuille de papier revient à 7,50 ¤ (ce qui n'est tout de même pas si cher puisque chaque impression ne coûtera en fait que 1,5 centime).

La plupart des entreprises sont toutes confrontées au même problème : imprimer coûte cher. A la fois parce que les consommables subissent également l'augmentation du coût de la vie mais aussi, parce que les pouvoirs publiques appliquent une taxation écologique importante sur les déchets "papier". Réduire ces coûts est une priorité et diminuer la pollution générée par l'activité de l'entreprise est un réel objectif pour beaucoup de sociétés en Belgique.Alors, si vous êtes déjà habitué à n'imprimer que lorsque c'est réellement nécessaire, si vous vous efforcez à réutiliser le verso d'une feuille en guise de papier-brouillon, il faudra peut-être aussi s'atteler, dans le futur, à remettre vos impressions dans le bac de l'imprimante lorsque vous n'en avez plus besoin.Toshiba a développé une imprimante (la B-SX8R) capable d'imprimer sur du papier qu'elle a déjà utilisé et ce jusque 500 fois de suite par feuille. La technologie utilisée se base sur l'activation de pigments qui, une fois portés à 180°, prennent la couleur noire. S'ils sont chauffés de 130 à 170°, ils reprennent une teinte totalement blanche. En dessous de 130, ces pigments gardent leur teinte, blanche ou noir.Bien sur, cette imprimante nécessite un papier spécial fabriqué à base de plastique. Avec une résolution de 305dpi et une tête d'impression de 208mm, l'utilisation est limitée au monochrome et pour des impression ne nécessitant pas un niveau de détails élevés mais, c'est tout de même majoritairement le cas quand il s'agit d'imprimer de simples textes. La B-SX8R est cependant vendue à plus de 7000¤ et chaque feuille de papier revient à 7,50 ¤ (ce qui n'est tout de même pas si cher puisque chaque impression ne coûtera en fait que 1,5 centime).

Nos partenaires