Ce SSD économique améliore les performances de l'ordi portable ou du PC

10/02/16 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Les nouveaux Trion 150 solid-state drives de Toshiba offrent une manière économique d'accélérer un ordinateur portable ou de bureau ordinaire.

Ce SSD économique améliore les performances de l'ordi portable ou du PC

© Toshiba

Les SSD Toshiba OCZ Trion 150 offrent des vitesses de lecture séquentielles jusqu'à 550 Mo/s, des vitesses d'écriture séquentielles jusqu'à 530 Mo/s et des prestations 'random read input/output' jusqu'à 91.000 opérations i/o à la seconde (iops) et des prestations 'random write' jusqu'à 64.000 iops.

La série Trion 150 représente une solution économique pour accélérer un ordinateur portable ou un desktop ordinaire. Non seulement les prestations de lecture et d'écriture progresseront si vous remplacez votre disque dur par ce SSD, mais votre ordinateur démarrera aussi nettement plus vite, consommera moins de courant et réagira plus rapidement aux commandes.

Le SSD Sata-3 OCZ Trion 150 de 2,5 pouces est disponible en capacités de 120, 240, 480 et 960 Go et utilise des puces de mémoire flash Toshiba TLC NAND.

Selon la norme TBW (= total bytes written), l'autonomie atteint 240 To, ce qui est largement suffisant pour une utilisation dans un ordinateur client moyen. Vous pouvez compter que ce SSD tiendra le coup de nombreuses années durant, voir des décennies.

Si le SSD Trion 150 devait quand même pour une raison ou l'autre tomber en panne dans les trois premières années, vous serez protégé par le système de garantie ShieldPlus d'OCZ, qui veillera à ce que vous receviez un SSD de remplacement après approbation par le service technique et ce n'est qu'après réception de celui-ci que vous pourrez renvoyer gratuitement votre SSD défectueux.

Le Toshiba OCZ Trion 150 est disponible à des prix internet moyens de 70 euros pour la version de 120 Go, de 72 euros pour le modèle de 240 Go, de 150 euros pour la variante de 480 Go et de 255 euros pour le SSD offrant 960 Go d'espace de stockage.

Source: www.diskidee.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires