Stijn Fockedey
Stijn Fockedey
Stijn Fockedey est rédacteur de Trends
Opinion

11/03/15 à 12:17 - Mise à jour à 16:34

"Apple devient trop grand et trop complexe"

La gamme de produits Apple devient trop volumineuse et complexe. Reste à savoir si l'Apple Watch sera la goutte d'eau qui fera déborder le vase ou non. Ce vase se remplit en tout cas dangereusement, estime le rédacteur de Trends, Stijn Fockedey.

"Apple devient trop grand et trop complexe"

Tim Cook, le CEO d'Apple © REUTERS

En raison d'une croissance spectaculaire, Apple atteint progressivement ses limites intérieures. En interne, tous les chemins mènent par exemple vers la star des designers, le Britannique Jony Ive. Il y a quelque quinze ans, Steve Jobs lui confia le design de l'iMac, l'ordinateur très coloré qui permit à Apple de se redresser. Les autres blockbusters qui suivirent: iPod, iPhone, iPad,... portent eux aussi la signature d'Ive. Depuis deux ans, il n'est plus seulement responsable du look du hardware. Tim Cook, le successeur de Jobs, lui a aussi laissé la décision finale sur le design des logiciels d'Apple et ce, tant pour les ordinateurs classiques que pour les appareils mobiles. Qui plus est, il a aussi le dernier mot quant au 'look & feel' du nouveau siège central en cours de construction.

Le talent pose problème aussi dans d'autres divisions. C'est visible depuis des années déjà au niveau du software d'Apple. L'entreprise réalise chaque année une mise à jour de ses deux systèmes d'exploitation, ce qui dénote un rythme très soutenu, mais en raison d'une gamme de produits toujours plus volumineuse, des problèmes de qualité commencent à se manifester. Apple lance trop souvent des logiciels contenant trop de bugs. Elle en est consciente, mais le talent est cher et rare. Le métier d'ingénieur forme un goulet d'étranglement quasiment partout dans le monde. Le siège central d'Apple se trouve encore dans la Silicon Valley, La Mecque technologique des Etats-Unis. Les entreprises y rivalisent pour s'attirer de bons développeurs de logiciels, surtout si elles sont spécialisées dans les appareils mobiles d'Apple.

Apple même est bien obligée d'effectuer des recherches en dehors des Etats-Unis. Elle recrute même en Belgique. Mais attirer du personnel étranger coûte énormément de temps et d'argent en raison de la loi américaine stricte en matière d'immigration.

Etre trop dépendant d'une star et ne pas pouvoir combler suffisamment vite les places vacantes, ce sont là évidemment des problèmes de luxe. Mais cela freine assurément la croissance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires