APN + Android?

27/08/12 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Datanews

Le Nikon Coolpix S800. Un appareil photo de qualité qui tourne sous Android. Le meilleur des deux mondes?

APN + Android?

Ce n'est certes pas le premier, mais ce sera celui qui fera le plus parler de lui lors de sa sortie fin septembre. Le Coolpix S800 de Nikon est non seulement un excellent compact sur le papier, comme on le verra plus loin, mais il a aussi - surtout - la particularité de fonctionner sous Android (2.3 Gingerbread) et donc, de proposer directement le partage de photos vers les réseaux sociaux ainsi que les célèbres applications de filtrage et de retouche.

Ce Coolpix est donc techniquement fort solide : un zoom optique Nikkor 10x, un capteur CMOS rétroéclairé de 16 millions de pixels, un écran tactile OLED de 3,5 pouces, d'une fonction optique de réduction de vibration ou encore d'un mode rafale. La sensibilité pousse jusque 3200 ISO, et l'appareil permet également d'enregistrer en haute définition (1080p). Pour profiter d'Android le mieux possible, on a évidemment pensé au Wi-Fi (pour le 3/4G, il faudra attendre une autre génération) et au GPS, pour la géolocalisation des clichés (et les check-ins Foursquare). Un bon point, la mémoire interne ne sera pas ridicule, vu qu'elle sera de 1,7 Go (dédiée aux photos/vidéos). On pourra évidemment y ajouter une carte SD(HC) jusque 32 Go. Comme toujours, la grosse question concerne l'autonomie : avec le Wi-Fi et le GPS allumés, elle risque de fondre comme neige au soleil, seul un test poussé permettra d'en connaître les détails.

Il sortira le 27 septembre, coûtera 379¤ et sera disponible en deux coloris aux noms spectaculaires : blanc envoûtant et noir éternel. Le choix sera cornélien.

On imagine donc aisément la foule se ruer vers cet appareil à presque 400¤ qui leur permettra d'envoyer sur Instagram des clichés qui semblent issus d'un brol russe en plastique à mille roubles. Ceci dit, le plus amusant est probablement de penser aux puristes qui utilisent Instagram depuis le début (sur iPhone, donc) et qui ont eu du mal à supporter l'arrivée des centaines de smartphones sous Android, qui allaient, selon eux, diminuer la qualité (l'élitisme?) de "leur" réseau social. Ici, ce sera un peu le contraire...

Ceci dit, tout sarcasme mis à part, cet appareil va probablement ouvrir une nouvelle brèche et troubler une fois de plus la frontière entre les différents types d'appareils électroniques portables, ce qui n'est (sans doute) pas une mauvaise chose.

- Denis Blairon

En savoir plus sur:

Nos partenaires