Desmond Tutu bénit une classe ICT mobile à l'occasion de l'anniversaire de Close The Gap

19/11/14 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Datanews

L'évêque Desmond Tutu a inauguré à La Hulpe une classe ICT mobile fonctionnant à l'énergie solaire, à l'occasion du dixième anniversaire de Close The Gap. L'organisation non marchande belge a également annoncé un partenariat à l'échelle mondiale pour des organismes actifs dans 'l'ICT pour la collaboration au développement'.

Desmond Tutu bénit une classe ICT mobile à l'occasion de l'anniversaire de Close The Gap

© CTG

Depuis dix ans déjà, Close the Gap recueille d'anciens ordinateurs sur base de dons de la part d'entreprises européennes dans le but de leur donner une seconde vie dans des écoles et hôpitaux de pays en voie de développement. De cette manière, l'ONG tente de combler la fracture numérique entre les états pauvres et riches. Le fait de rendre plus aisé l'accès à l'information contribue également à lutter contre les maladies, à assurer une meilleure formation et à équilibrer les rapports entre l'homme et la femme.

Depuis 2004, Close the Gap a envoyé quelque 113.000 ordinateurs dans 54 pays en voie de développement. En Afrique, cela se fait surtout par le truchement de fournisseurs de services locaux, de manière à stimuler l'entreprenariat dans les endroits où l'ONG est active.

Pour donner à l'anniversaire le lustre requis, l'évêque Desmond Tutu en personne a fait le déplacement d'Afrique du Sud. Tutu soutient en effet chaleureusement Close the Gap depuis longtemps déjà et peut même se prévaloir du titre de parrain du projet.

Conjointement avec l'ex-commissaire européenne pour l'agenda numérique Neelie Kroes et le ministre belge de la collaboration au développement Alexander De Croo (Open VLD), le lauréat du prix Nobel de la paix a inauguré le premier 'digitruck' de Close the Gap. Un digitruck est une classe ICT mobile fonctionnant à l'énergie solaire et installée dans solide container.

Le digitruck sera utilisé notamment dans des projets sociaux au Burundi par la Rode Kruis Vlaanderen, l'un des nombreux partenaires de Close the Gap. "Ce genre de digitruck est conçu pour être utilisé dans les coins les plus reculés du monde, où l'électricité est une denrée rare", explique Olivier Vanden Eynde, le fondateur et directeur général de Close the Gap. Le reconditionneur Arrow Value Recovery sponsorisera un deuxième Digitruck, qui devrait être utilisé en 2015 en Tanzanie.

En guise de cerise sur le gâteau, la secrétaire d'Etat à la collaboration au développement de la Région Bruxelles-Capitale Bianca Debaets (CD&V) a annoncé que son gouvernement allait financer un troisième digitruck qui sera utilisé dans la province congolaise du Kantanga.

RealDolmen

Lors de l'événement consacré à son anniversaire à La Hulpe, Close the Gap a par ailleurs dévoilé l'identité d'un nouveau partenaire belge: RealDolmen. "Désormais et avec l'aide de nos 1.000 clients en Belgique et au Luxembourg, nous allons fournir 10.000 PC par an à l'ONG", a expliqué un rayonnant Marc De Keersmaecker, CEO de l'entreprise de services ICT.

"Nous nous efforçons de faire connaître Close the Gap autant que possible auprès des clients et nous mettons en oeuvre un système logistique pour récolter le matériel. Une entreprise doit oser prendre ses responsabilités sociales. C'est là notre manière de le faire. En tant que fournisseur de hardware, nous sommes aussi un partenaire idéal pour Close the Gap."

Durant un bref moment consacré à des photos avec Desmond Tutu, De Keersmaecker a été remercié pour ses efforts par l'évêque qui n'a pas hésité à lui lancer qu'il s'agissait là d'un 'first class ticket to heaven'!

Bootcamps pour entrepreneurs

Comme si cela ne suffisait pas, Close the Gap et Deloitte University EMEA ont en outre annoncé le démarrage d'un nouveau partenariat dans le but d'organiser des modules de formation à Dar Es Salam (Tanzanie). Des collaborateurs de Deloitte donneront pour l'occasion et ce, jusqu'à deux fois par an, une série de cours aux employés des fournisseurs de services africains locaux, partenaires de Close the Gap.

"Les personnes de nos centres dans des pays comme le Kenya, le Rwanda et la Tanzanie sont énormément motivés", explique Vanden Eynde, "mais l'on constate parfois qu'ils manquent d'expérience en marketing pour pouvoir donner davantage de visibilité à leur projet au niveau local, ou qu'ils ne possèdent pas la connaissance suffisante pour élaborer un plan business correct."

"De plus, chaque pays africain a un niveau de connaissance différent de la problématique des e-déchets ou de l'ICT dans l'enseignement. Si l'on veut rationaliser les compétences, il nous paraît indiqué de prévoir une capacité de formation locale."

"Le but est de composer, conjointement avec Deloitte University EMEA, un curriculum qui rencontre les besoins locaux, mais aussi d'organiser des sortes de 'bootcamps pour entrepreneurs'."

"Lorsque nous mettrons en oeuvre les modules de formation dans notre niche, j'estime que nous pourrons élaborer des propositions de financement attrayants pour les partenaires et les organisations telles la Bill & Melinda Gates Foundation", apprend-on encore. "Il est en effet doublement intéressant d'investir dans des projets de formation de personnes, ne serait-ce que parce que l'on soutient ainsi le développement économique de manière durable."

ICT for Development

Pour terminer, l''ICT for Development Alliance' a également été tenue sur les fonts baptismaux à La Hulpe, à savoir le premier partenariat mondial d'organisations actives dans l'ICT pour la collaboration au développement. Six organisations internationales de Belgique, Irlande, Grande-Bretagne, Kenya et des Pays-Bas s'engagent à accroître l'érudition numérique de manière durable en partageant la connaissance et les meilleures pratiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires