Dennis Ritchie (1941-2011), un véritable géant ICT

18/10/11 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Datanews

L'annonce du décès de Steve Jobs a fait le tour du monde et a suscité autant d'émotions que de débats. Les témoignages de sympathie évoquaient à la fois le fait qu'il a changé le monde, qu'il a assurément exercé une influence essentielle sur l'ICT des dernières décennies et qu'il était un géant parmi les grands de ce monde,... Mais un autre géant, peut-être encore plus grand, nous a aussi quittés en toute discrétion...

Dennis Ritchie (1941-2011), un véritable géant ICT

L'annonce du décès de Steve Jobs a fait le tour du monde et a suscité autant d'émotions que de débats. Les témoignages de sympathie évoquaient à la fois le fait qu'il a changé le monde, qu'il a assurément exercé une influence essentielle sur l'ICT des dernières décennies et qu'il était un géant parmi les grands de ce monde,... Mais un autre géant, peut-être encore plus grand, nous a aussi quittés en toute discrétion...

C'est le 12 octobre qu'est décédé Dennis Ritchie, et s'il y a quelqu'un qui a influencé et conditionné l'ICT ces dernières décennies, c'est bien lui. Dennis Ritchie a en effet créé entre 1969 en 1973 dans les Bell Labs le langage de programmation C - sans aucun doute après Cobol, Fortran et Lisp le langage de programmation le plus influent (et peut-être le plus utilisé) de tous les temps. C'est le langage qui fut développé et utilisé pour l'écriture et la réécriture du premier noyau Unix, et même s'il était destiné à écrire du software système, ce langage fut ensuite aussi souvent exploité pour écrire des applications. Conjointement avec Brian Kernighan, Ritchie a créé ultérieurement 'The C programming language' qui, dans ses différentes éditions, a été considéré comme l'ouvrage de base en la matière. Plus tard, le langage devint un standard ANSI/ISO, tandis que Bjarne Stroustrup en conçut en ces mêmes Bell Labs une version étendue, en l'occurrence C++.

L'importance du langage C peut être difficilement sous-estimée, et ce tant en bien qu'en mal. Comme ce langage est disponible sur quasiment tout système et tourne de manière efficiente sur les instructions machine, C a été souvent utilisé pour des applications qui auraient sinon nécessité le langage Assembler - une garantie de logiciels rapides. Le langage a pu en outre être exploité pour des applications tant sur des systèmes embarqués que sur des superordinateurs, ainsi que sur toutes les machines intermédiaires possibles. Des années durant, C fut aussi le langage qui reçut le plus d'attention dans les formations des informaticiens, ce qui s'est traduit par une grande expertise disponible sur le marché. La version C++ a constitué ultérieurement pour nombre de programmeurs la première introduction à la programmation orientée objet. Objective-C est également un dérivé de C et suscite aujourd'hui encore un grand intérêt, étant donné que c'est le langage dans lequel les applications sont créées sur l'API Cocoa dans Mac OS X et sur Cocoa Touch dans iOS. Le langage C a en outre fait sentir son influence sur toute une série de langages plus récents, tels Perl, Python, PHP, Java, C# et Go (le langage développé par Google).

C essuya aussi pas mal de critiques, ce que Ritchie ne nia généralement pas non plus. Il faut effectuer des choix et il n'y a pas de langage sans aucun problème. La force de C, consistant à écrire quasiment du code de type machine, fit aussi en sorte que le code source en C était quasiment illisible par d'autres programmeurs que l'auteur original (surtout si ce code n'était pas solidement documenté). Cela colla au langage l'étiquette 'write once, read never'... Le langage contenait également des éléments qui, dans les mains de développeurs négligents, pouvaient causer pas mal de problèmes. Tout particulièrement les 'pointers' - des variables renvoyant à une adresse mémoire spécifique - constituaient une source de difficultés allant du logiciel qui se plante à des problèmes de sécurité.

Unix A côté de C, Ritchie, toujours conjointement avec Ken Thompson, fut l'auteur du système d'exploitation Unix qui, aujourd'hui, sous la forme de dérivés d'Unix (Aix, Solaris et consorts) et de descendants d'Unix (Linux, Android, Mac OS et consorts) fait tourner quasiment tous les systèmes modernes dans le monde.

Dans les commentaires à propos de son décès, certains indiquaient qu'Unix et C ont engendré une nouvelle vision de l'informatique, à un moment où le mini effectuait sa percée sur le marché (Unix et C ont été créés sur Digital Equipment PDP-7 et PDP-11). Ces 'minis' mirent les ordinateurs à la portée de grands groupes d'entreprises et de particuliers et représentèrent un "pas vers la démocratisation de l'ordinateur, alors qu'Unix et C étaient conçus pour ouvrir l'ordinateur à davantage de personnes, tout en offrant un mode de travail plus collaboratif" (NYTimes). Dennis Ritchie l'a lui-même décrit naguère comme "un système autour duquel une société peut se former."

C'est en 2007 que Ritchie quitta son poste de responsable du département System Software Research chez Lucent Technologies pour prendre sa retraite. Au cours de sa carrière, il se vit attribuer toute une série de distinctions, dont le Turing Award et la National Medal of Technology de la part du gouvernement américain.

Dennis M. Ritchie a été retrouvé mort dans sa maison de Berkeley Heights au New Jersey. Ces dernières années, il souffrait d'un cancer du pancréas et de problèmes cardiaques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires