Karen Boers
Karen Boers
Karen Boers est à l'initiative de Startups.be. En outre, elle est aussi active en tant que coach freelance
Opinion

06/03/15 à 10:03 - Mise à jour à 11:03

De la nécessité d'un #BEstartupmanifesto

Formuler des propositions ambitieuses mais réalisables et concrètes pour indiquer à propos des décideurs la voie à suivre, cela a beaucoup de chance de faire la différence, dit Karen Boers de Startups.be.

De la nécessité d'un #BEstartupmanifesto

Personne d'autre que Neelie Kroes n'a été à la base du mouvement Startup Manifesto. Elle a réuni quelques grandes pointures pour son 'Startup Europe Leaders Club' et leur demanda d'élaborer un livre de recettes pour des startups fructueuses. L'European Startup Manifesto a en fait vu le jour en septembre 2013. Depuis lors, des entrepreneurs de différents pays membres de l'UE ont suivi son exemple, notamment en Grande-Bretagne, Pologne, Grèce et Espagne.

Début février, Neelie donna la preuve qu'elle n'était pas encore - et de loin - prête à prendre sa retraite. Elle se manifesta dans le public présent au Startup Europe Summit de Berlin et réitéra son appel de passer à l'action. Cette femme distinguée est en effet d'avis que les entrepreneurs doivent prendre leur sort entre leurs mains. Les jérémiades à propos des décideurs qui ne veulent pas voir la lumière, sont en effet inutiles. Formuler des propositions ambitieuses, mais réalisables et concrètes pour leur indiquer la voie à suivre, cela a par contre plus de chance de faire vraiment la différence.

La possibilité que ces propositions se traduisent réellement en des actions politiques concrètes n'a encore jamais été aussi grande. Tant au sein des autorités européennes que nationales et régionales, l'on prend de plus en plus conscience en effet que l'économie numérique couvre bien plus que la mise en oeuvre de boutiques web. Et que l'acquisition de compétences numériques et une forte puissance analytique s'avèreront essentielles pour pouvoir encore être opérationnel dans l'économie de demain.

Le premier "Agenda Numérique" pour la Belgique est actuellement en chantier, et le ministre Alexander De Croo, avec sa "Digital Minds for Belgium" task force, tend très clairement la main vers l'industrie et le monde des startups pour pouvoir acquérir de l'inspiration et aider à greffer les instruments politiques potentiels dans la pratique. Au sein de la Commission européenne aussi, l'accent pour la prochaine législature repose très nettement sur le "Digital Single Market", pour pouvoir renverser l'immense obstacle que forment actuellement les marchés européens fragmentés.

"Le moment est venu", cela ne fait aucun doute. Et c'est aux entrepreneurs belges qu'il appartient d'élaborer leur "livre de recettes". Un Startup Manifesto belge comptant 5 à 10 propositions concrètes, réalisables et étayées pour fournir de l'oxygène aux entrepreneurs numériques et leur offrir les coudées franches pour expérimenter et... échouer, sans qu'il leur en coûte trop (car cela fait partie du jeu).

Partager

Tant au sein des autorités européennes que nationales et régionales, l'on prend de plus en plus conscience en effet que l'économie numérique couvre bien plus que la mise en oeuvre de boutiques web.

A l'origine de l'initiative belge, l'on trouve "the startup way": rapide, viral et surtout beaucoup d'envie! Après un tweet de Ramon Suarez (qui fonda BetaCowork), Xavier Damman (qui fonda Storify) s'est dit prêt à prendre la plume. Très vite, Robin Wauters (qui fonda tech.eu), Bart Becks (qui fonda angel.me), Toon Vanagt (qui fonda data.be) et moi-même (qui ai fondé Startups.be) étions également parés à soutenir ce projet. Et ce groupe s'est encore renforcé depuis lors.

Xavier lança directement la balle dans le camp des entrepreneurs avec une première série d'idées. Sur Startups.be, un vibrant appel fut alors lancé en vue de trouver des idées, propositions et exemples via #BEStartupManifesto, les blogs, les courriels ou tout autre support numérique.

Les réactions furent débordantes. En moins de deux semaines, des centaines de réponses enthousiastes et de témoignages de soutien affluèrent, mais surtout de très nombreuses propositions constructives. Point de lamentation, mais un cri intense et unanime à aller de l'avant avec un large éventail de possibilités. Point d'utopie, mais des idées concrètes et réalisables.

Ce n'est pas une mince affaire que d'intégrer tout cela dans un document concis mais puissant. Pour garder le rythme, nous nous sommes fixés nous-mêmes une date-butoir stricte: la première version sera lancée au Tech Startup Day in The Egg le 12 mars 2015 (www.techstartupday.be)!

Mais comme nous sommes des entrepreneurs numériques dans un contexte en évolution constante, nous sommes trop bien conscients que cela ne sera que le point de départ du débat. Un Startup Manifesto doit être pour nous un document vivant - qui pourra être complété, mis à jour et étayé par des données au cours des prochains mois et années.

Poser des principes, c'est une chose. Aider à calculer ce que cela va coûter et comment constituer les budgets nécessaires, c'en est une autre et tout aussi bien de notre responsabilité que de celle des pouvoirs publics. Et ici encore, les entrepreneurs que nous sommes, devons montrer le bon exemple. Le principe 'pay it forward' peut ici représenter un fil rouge: être prêt à puiser dans nos poches, mais à un moment où elles seront devenues suffisamment profondes.

Ce genre de Startup Manifesto va-t-il prendre place parmi les nouvelles notes gouvernementales? Et les entrepreneurs peuvent-ils porter ombrage aux intérêts des grandes sociétés? Est-ce cela notre objectif? Bien sûr que non. Mais la voie vers l'avenir ne se construit pas en une seule nuit. Elle se fait pavé après pavé. Et s'il n'y avait qu'une seule chose que le #BEStartupManifesto a dès à présent incontestablement démontré, c'est bien que la scène belge des startups prospère et vibre. Notre sens de l'entreprenariat classique est complété par une saine ambition, par un large éventail de talents déferlants et par de véritables spécialistes.

Tout cela m'incite à écrire avec beaucoup d'espoir que nous sommes à un tournant et que des jours passionnants nous attendent encore!

Karen Boers est à l'initiative de Startups.be. En outre, elle est aussi active en tant que coach freelance.

Nos partenaires