À la recherche de l'équilibre entre mobilité et sécurité ICT

Le cloud, les appareils nomades et l'Internet mobile ont radicalement modifié notre mode de vie et la manière dont nous travaillons. Pour les entreprises, le défi consiste à trouver le bon équilibre entre, d'une part, la sécurité des données et des applications et, d'autre part, la mobilité, la convivialité et la performance. À l'ère mobile, un appareil sécurisé est la condition sine qua non de cet équilibre.

À la recherche de l'équilibre entre mobilité et sécurité ICT

Notre utilisation des technologies de l'information a connu un essor fulgurant, ces dernières années. Hier encore, ces technologies constituaient un concept fixe dans l'espace. Le collaborateur se rendait au bureau, y travaillait sur un ordinateur portable et rentrait chez lui à la fin de la journée. Les données et les applications étaient stockées dans le centre de données de l'entreprise. La sécurité était assurée par un mur de défense érigé autour de l'entreprise, pour ainsi empêcher toute personne extérieure de pénétrer dans les systèmes ICT. La sécurité se situait donc principalement au niveau du réseau de l'entreprise.

Le contexte est tout à fait différent aujourd'hui. Les données et applications ne sont plus stockées physiquement au sein de l'entreprise, mais dans le cloud. De plus en plus souvent, le travail ne dépend plus ni du temps ni de l'espace. Les collaborateurs se connectent via le cloud, également depuis leur domicile, chez un client ou en déplacement. Ils accèdent au système non seulement avec les appareils qu'ils reçoivent à cet effet, mais aussi avec leur propre smartphone ou tablette. À l'inverse, ils utilisent également leur ordinateur portable ou leur smartphone professionnel pendant leurs temps libres.

Partager

Les fournisseurs de matériel informatique répondent à ce nouveau mode de travail en proposant des appareils qui s'adaptent au contexte dans lequel ils sont utilisés.

Les fournisseurs de matériel informatique répondent à ce nouveau mode de travail en proposant des appareils qui s'adaptent au contexte dans lequel ils sont utilisés. HP a ainsi lancé, plus tôt cette année, l'EliteBook x360, un convertible professionnel que l'utilisateur s'approprie en un tournemain. Cet appareil est à la fois un portable professionnel, une tablette, un écran pour regarder des films et des séries (en 4K) et un écran géant pour les présentations. HP investit dans la mobilité de l'utilisateur et ça se sent : avec 1,29 kg sur la balance, ce convertible appartient assurément à la catégorie des poids légers.

Le poids n'est évidemment pas le seul facteur qui détermine la mobilité d'un appareil. Son autonomie et la possibilité d'établir facilement une connexion réseau entrent aussi en ligne de compte. Le HP EliteBook x360 montre également le bon exemple sur ces deux points. Sa batterie lui assure une autonomie de seize heures. Une demi-heure suffit, en outre, à atteindre la moitié du niveau de chargement. En l'absence de réseau Wi-Fi, l'utilisateur peut malgré tout établir une connexion en ligne en insérant une carte SIM à l'emplacement prévu à cet effet. Pratique lorsqu'un collaborateur doit, par exemple, faire une pause sur la route pour participer à une téléconférence. La technologie HP Noise élimine même les bruits de fond incommodants. Le portable intègre, d'ailleurs, des touches dédiées à Skype For Business.

Partager

Le nouveau mode de travail nomade s'accompagne de besoins totalement différents en termes de sécurité.

Le nouveau mode de travail nomade s'accompagne de besoins totalement différents en termes de sécurité. Il est désormais inutile d'encercler l'entreprise de remparts fortifiés, puisque les données et applications sont stockées dans le cloud - en dehors de l'entreprise - et que les collaborateurs travaillent également au-delà de ce périmètre classique. La sécurité se déplace vers l'utilisateur. Il importe, par conséquent, de sensibiliser l'utilisateur aux dangers potentiels liés à sa mobilité. En ce sens, les entreprises élaborent généralement une politique de sécurité que chaque collaborateur doit signer. Cette politique fixe des règles et des conventions pour l'utilisation de mots de passe (et leur renouvellement régulier), des appareils USB, des services publics dans le cloud tels que Wetransfer et Dropbox, etc.

Dans le même temps, l'entreprise doit également tenir compte de la réalité. Et elle est très simple : dès qu'une mesure de sécurité nuit à la convivialité ou à la performance d'une solution, le collaborateur n'hésitera pas à la contourner. Avec l'EliteBook x360, HP surfe sur cette tendance en intégrant la sécurité de manière optimale dans l'appareil, sans nuire à l'expérience utilisateur. Les mesures vont ainsi de l'authentification via reconnaissance de l'iris ou de l'empreinte digitale à l'activation de HP Sure View, un filtre de confidentialité basé sur la technologie 3M. Cette solution réduit l'angle de vue latéral sur l'écran en l'assombrissant. Les personnes qui se trouvent à côté de l'utilisateur (par exemple dans un avion) seront ainsi incapables de lire ce qui apparaît à l'écran.

Repousser les hackers

La sécurité ne se limite évidemment pas à l'utilisateur. Il est également indispensable de tenir les hackers à l'écart de l'appareil et du réseau de l'entreprise. Pour ce faire, HP propose notamment SureStart. Si l'appareil détecte une tentative de piratage, il réinitialise automatiquement le BIOS. HP n'applique pas uniquement ce concept au HP EliteBook x360, puisque de nombreuses imprimantes HP sont désormais équipées de SureStart. L'imprimante réseau est souvent négligée dans la sécurisation du réseau d'une entreprise. HP SureStart empêche les hackers de s'infiltrer au coeur du réseau via l'imprimante.

Nos partenaires