Contribuez à faire connaître l'écosystème des startups belge!

29/01/15 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Datanews

Pour mettre le paysage des startups belges sur la carte internationale, iMinds va élaborer conjointement avec l'analyste américain des startups Compass un 'local ecosystem report' sur notre région. Le but est que nos starters y contribuent aussi.

Contribuez à faire connaître l'écosystème des startups belge!

© web

La scène belge des startups est bien vivante, c'est évident aujourd'hui, mais en dehors de la Belgique et surtout en dehors de l'Europe, l'on ne sait vraiment pas grand-chose de notre écosystème (fragmenté). Pour corriger cela, iMinds et le spécialiste américain des startups Compass (l'ex-'Startup Genome Project') vont unir leurs efforts.

"Conjointement avec Compass, nous voulons élaborer un rapport sur l'écosystème local en tant qu'élément du Global Startup Ecosystem Report bien connu de l'organisation", explique Jan Coppens d'iMinds.

"Compass (l'ex-Startup Genome Project) dresse annuellement un rapport sur les principaux écosystèmes de startups au monde. L'organisation établit même un top 20, où la Silicon Valley occupe évidemment la première place. Nous aimerions que la Belgique soit aussi reprise dans ces rapports. Voilà pourquoi nous allons nous prêter à cet exercice."

Coppens est conscient qu'il sera difficile pour la Belgique de faire partie du top 20. L'une des raisons réside assurément dans la fragmentation de notre paysage. "Les écosystèmes concentrés tels Paris, Londres et Berlin obtiennent de très bons scores de la part de Compass. Si l'on considère l'objectif, il sera donc malaisé d'intégrer le top 20. Mais rien qu'en participant, nous pouvons faire connaître ce qui se passe dans notre pays."

Compass prend en compte notamment la présence de talent, les règles et usages locaux, la disponibilité du capital et l'animation de l'écosystème pour réaliser ses analyses. "C'est sur base de ces analyses que les écosystèmes sont comparés et notés", ajoute encore Coppens. "La Silicon Valley étant la référence absolue."

L'exercice auquel va se prêter iMinds conjointement avec Compass, consiste entre autres en une série d'interviews d'acteurs importants de ce petit monde (pensons à Frank Maene ou à José Zurstrassen), mais les starters locaux devront aussi y contribuer. "L'on ne peut cartographier un écosystème que si l'on obtient l'aide des starters eux-mêmes", assure Coppens.

Voilà pourquoi iMinds et Compass invitent nos starters belges à apporter massivement leur pierre au rapport en complétant le questionnaire. "Cela ne demande qu'une petite demi-heure de travail maximum. Plus la vision des activités de nos starters, des fondateurs et du capital récolté sera précise, plus le rapport que l'organisation pourra élaborer, le sera aussi."

iMinds devrait en finir fin mars. "Une fois que le prochain Global Startup Ecosystem Report sortira, il fera l'objet de communications au niveau mondial par TechCrunch, Crunchbase, VentureBeat et bien d'autres. La différence avec les éditions précédentes, c'est que cette fois, la Belgique en fera partie."

Les startups qui souhaitent collaborer à cet exercice, peuvent compléter le questionnaire de Compass ici et ainsi contribuer à faire connaître notre écosystème belge. Un must!

Nos partenaires