Comment intéresser de nouveau notre jeunesse internet à l'enseignement?

23/05/11 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Datanews

Le rayonnement des GSM et des réseaux sans fil peut causer des problèmes de santé, surtout chez les enfants, selon un rapport du Conseil de l'Europe. Voilà pourquoi ce dernier aspire à leur interdiction totale dans les écoles. Clo Willaerts soupçonne d'autres motifs encore...

Comment intéresser de nouveau notre jeunesse internet à l'enseignement?

Le rayonnement des GSM et des réseaux sans fil peut causer des problèmes de santé, surtout chez les enfants, selon un rapport du Conseil de l'Europe. Voilà pourquoi ce dernier aspire à leur interdiction totale dans les écoles. Clo Willaerts soupçonne d'autres motifs encore...

Les champs électromagnétiques. Ils sont invisibles, mais ils enveloppent quasiment tout ce qui nécessite un câble d'alimentation ou des accus. Quel impact ont-ils sur notre santé? Tel est le sujet de nombreuses études et rapports. Quant à démontrer qu'ils provoquent des maladies, l'on n'en est pas (encore) là. Il n'empêche que le Conseil de l'Europe ne veut pas prendre le moindre risque et entend appliquer une interdiction totale des GSM et des réseaux sans fil dans les écoles. Et de faire un parallèle avec l'asbeste et le tabac pour lesquels l'on n'a pas su non plus pendant longtemps quels étaient leurs effets nocifs à long terme.

Je ne m'exprimerai pas ici sur la base scientifique de ce raisonnement. Mais j'ai quand même le sentiment qu'une conspiration plus importante est en train de se mettre en place. Car après tout, les arguments du type "cela pourrait être dangereux" et "pensons aux enfants, avant qu'il ne soit trop tard" ont une connotation très dramatique. Si l'on veut pousser plus loin ce raisonnement, il faut bannir les fours à micro-ondes des cuisines. Et si votre enfant prend le bus scolaire qui traverse dieu sait quels champs électromagnétiques ou qui en crée peut-être un lui-même, n'est-il pas en danger? Et le papier alu, est-il sain, lui?

Non, il est urgent de faire preuve d'honnêteté et simplement d'admettre pourquoi ce sont précisément les écoles qui sont choisies pour devenir des zones anti-électromagnétiques. C'est là le signe avant-coureur d'une révolution silencieuse des enseignants dans toute l'Europe. Ils en ont en effet assez que les élèves s'occupent davantage de leurs gadgets technologiques que de leurs cours.

Il est tout simplement gênant de donner cours devant des élèves qui, la main sur le GSM dans la poche du pantalon, envoient des SMS en aveugle. Et le professeur doit encore être prudent, car ce GSM peut très bien intégrer un appareil photo. Avant de s'en rendre compte, son cours se retrouve bien vite sur YouTube.

Couvercles Dell et Apple Essayez donc de convaincre une classe de l'intérêt littéraire de 'Under the Volcano' de Malcolm Lowry, lorsque la moitié des élèves ont ouvert leur ordinateur portable et que l'enseignant ne voit plus qu'une rangée de couvercles Dell et Apple. Et derrière, ils sont en train de jouer, de surfer sur Facebook ou de se livrer à une autre activité du genre.

Selon moi, il existe deux possibilités d'intéresser de nouveau notre jeunesse à l'enseignement. Les étudiants prennent des notes et recherchent des informations supplémentaires sur internent, dites-vous? Très bien! Veillez à ce que toute la classe en profite et faites projeter sur les murs tout le contenu des écrans. Ce n'est pas de la science fiction: des outils en ligne tels Storify, Prezi ou Mindmeister permettent déjà durant le cours d'en faire un résumé très pratique qu'on peut ensuite encore compléter de photos, petits films ou tout autre matériau pertinent. Etre connecté au cours, d'accord, mais à condition que les écrans soient visibles par tout le monde dans la classe.

Et la seconde possibilité, alors? C'est que la classe devienne une 'Walden Zone', d'après l'écrivain américain du dix-neuvième siècle Henry David Thoreau qui possédait une cabane isolée à Walden Woods, où il écrivait. Une Walden Zone est par définition dépourvue de gadget et de connexion. Avant de pénétrer dans cette zone, la classe donc, vous rangez tous les gadgets dans une armoire qui peut être fermée à clé. Pendant les cours, personne n'est plus dérangé par des bips, de petits voyants qui s'allument ou des vibrations dans la poche. Après les cours, chacun reprend son ordinateur portable, GSM ou iPod. Entre-temps, son accu aura été rechargé et, le cas échéant, l'appareil aura pu se synchroniser avec d'autres services durant sa brève période de mise en quarantaine.

Je n'y vois personnellement que des avantages. Et vous?

Clo Willaerts L'expert internet Clo Willaerts est maman de deux enfants, @bnox sur Twitter, organisatrice du Brussels Girl Geek Dinners et auteur de 'Het Conversity Model'.

Cette opinion est parue à l'origine dans le journal De Morgen.

Nos partenaires