Sophie Vandebroek
Sophie Vandebroek
Sophie Vandebroek est Chief Technology Officer de Xerox et directrice du Xerox Innovation Group. Elle a reçu pour sa carrière un Lifetime Achievement de Data News.
Opinion

14/02/13 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Comment inciter les jeunes à faire carrière dans les sciences et l'ingénierie

Je n'oublierai jamais l'instant où j'ai vu Neil Armstrong accomplir ses premiers pas sur la lune. J'avais 7 ans à l'époque. Il était 4 heures du matin en Belgique. Je me trouvais avec mes parents, ma maman artiste et mon papa ingénieur, et j'étais persuadée qu'un jour, j'irais moi aussi là-haut.

Comment inciter les jeunes à faire carrière dans les sciences et l'ingénierie

© Reuters

Je n'oublierai jamais l'instant où j'ai vu Neil Armstrong accomplir ses premiers pas sur la lune. J'avais 7 ans à l'époque. Il était 4 heures du matin en Belgique. Je me trouvais avec mes parents, ma maman artiste et mon papa ingénieur, et j'étais persuadée qu'un jour, j'irais moi aussi là-haut.

Il n'y a pas suffisamment d'enfants, surtout de filles, qui font ce genre de rêve aujourd'hui. L'intérêt de devenir un scientifique ou un ingénieur a aussi diminué dans le monde occidental. Cela me préoccupe profondément. Heureusement, il y a des étapes que chacun de nous peut franchir pour remédier à la situation. En voici quelques-unes.

Primo, les enfants devraient très tôt apprendre combien la science est une matière agréable. Nous avons nous-mêmes encouragé nos 3 enfants, aujourd'hui de jeunes adultes, à considérer le monde comme leur laboratoire. Ils regardaient peu la télé pendant leurs études tant de base que supérieures. Nous les incitions au contraire à trouver d'autres façons créatives de s'occuper. Durant leurs loisirs, ils s'amusaient à creuser des trous, à construire des châteaux forts ou des barrages sur les trottoirs après de fortes pluies. J'ai souvent trouvé ma cuisine redécorée par leurs dernières expériences "scientifiques": des éprouvettes dispersées sur la table de travail remplies de divers mélanges d'ingrédients. Il me fallait alors tout nettoyer, mais cela me plaisait. Arno, mon fil aîné, est devenu biologiste et prépare à présent un master en sciences biomédicales à la KU Leuven. Toutes ces expériences scientifiques amusantes de l'enfance ont donc eu un impact durable.

Secundo, offrons aux filles davantage d'opportunités dans l'enseignement et défendons-les lorsqu'on les leur refuse. En dernière année de primaire, Nena, notre fille, et plusieurs autres s'étaient vu refuser l'accès à une classe de mathématiques fortes en raison des résultats d'un test plutôt arbitraire. Certains parents concernés et moi-même avons alors pris contact avec l'école pour nous assurer que nos filles feraient bien partie de cette classe avancée. Nous savions en effet que si tel n'était pas le cas, pas mal de portes leur seraient fermées par la suite. Cette simple intervention a permis à Nena de réussir l'examen d'admission à l'université 6 années plus tard, où elle décrocha son diplôme d'ingénieur, puis un master en ingénierie civile et environnementale. Elle travaille à présent en Californie en tant qu'hydrologue en charge de lutter contre les dommages causés aux océans et réseaux hydrauliques par le changement climatique et les actions humaines. En fait, toutes les filles, à l'exception d'une, qui avaient opté pour la classe de mathématiques fortes en 6e année, sont devenues des scientifiques ou des ingénieures. Chez Xerox, nous tentons de remédier à la disparité des sexes dans l'ingénierie du mieux que nous pouvons. Quelque 40% de nos récents engagements sont des femmes. C'est là une façon d'aider à créer une culture inclusive encourageant tout un chacun à être vraiment lui-même au travail. Car ce n'est qu'en étant soi-même que l'on peut consacrer son esprit, son intelligence, mais aussi son coeur et sa passion à ce que l'on fait. C'est essentiel pour être heureux et innovant.

Tertio, nous avons besoin de mieux expliquer ce que les ingénieurs et les chercheurs font. Mon fils cadet a jugé très tôt que le terme "ingénieur" était trop vague. Les ingénieurs créent tout ce qui est compris entre les nanotechnologies telles qu'elles sont utilisées dans les iPad et appareils médicaux, et les giga-systèmes tels les centrales électriques ou une station spatiale. En effet, les disciplines d'ingénierie peuvent être chimiques, mécaniques, électriques, logicielles, environnementales, biologiques, civiles, etc. Qui plus est, des ingénieurs lancent et dirigent aussi des entreprises qui naissent d'idées révolutionnaires inventées par des chercheurs. Notre Palo Alto Research Center, PARC, par exemple a généré plus de 30 start-ups. L'ingénierie est une profession prestigieuse, ce dont davantage de jeunes doivent être conscients.

Quatrièmement, il faudrait enseigner l'ingénierie dans l'enseignement secondaire de telle sorte que les étudiants prennent confiance et aient un avant-goût de ce que cela recouvre. Outre les cours théoriques, la pratique est essentielle en ingénierie. Un vaste programme aux Etats-Unis est le concours FIRST Robotics. En 3 mois, les étudiants construisent d'abord un robot, qui va ensuite en affronter d'autres. Xerox a sponsorisé plusieurs équipes de ce genre pendant plus de vingt ans. Souvent lorsque je parle avec des filles qui ont mené à bien la construction de leur robot, elles se disent étonnées de ce qu'elles ont accompli et ont donc davantage confiantes en elles-mêmes.

Enfin, nous devons faire passer plus fréquemment le message selon lequel il est gratifiant d'être un ingénieur. Chaque jour, je travaille avec des gens passionnés qui imaginent, puis créent l'avenir: des ingénieurs et des chercheurs qui font de la terre un meilleur endroit pour vivre en s'attaquant à de gros problèmes comme le changement climatique, les soins de santé, la faim, les villes surpeuplées, la sécurité, etc. Chez Xerox, la recherche s'occupe notamment de simplification des modes de transport (dans l'état de New York et en France), de crowdsourcing et de contrôle à distance des soins de santé (en Inde), de toners et d'encre d'origine biologique (au Canada), ou de purification de l'eau et de cellules solaires (à Silicon Valley).

Si comme moi, vous croyez qu'il n'y a rien de plus valorisant dans la vie que de tenter de résoudre ces gros problèmes du monde, aidez-moi à inciter les jeunes à devenir des chercheurs et des ingénieurs. Notre viabilité en tant que société humaine prospère en dépend.

Nos partenaires