Stijn Bijnens sur le point de devenir CEO de Cegeka

16/05/18 à 17:30 - Mise à jour à 17:29

Source: Datanews

André Knaepen va passer le relais chez Cegeka. Début de l'an prochain, il sera en effet remplacé par Stijn Bijnens, l'homme qui dirige depuis dix ans déjà la Limburgse Reconversie Maatschappij.

Stijn Bijnens sur le point de devenir CEO de Cegeka

Stijn Bijnens © Mine Dalemans

"Cegeka continuera de croître de manière ambitieuse au cours des prochaines années. Voilà pourquoi nous avons recherché quelqu'un qui combinait les compétences requises, un solide sens du leadership et une expérience pertinente. Avec Stijn, nous accueillons un entrepreneur pur race à notre bord, qui connaît en outre la maison. Nous nous réjouissons dès lors qu'il ait accepté de soutenir nos efforts en vue de poursuivre l'aventure", a déclaré Knaepen.

Bijnens est surtout connu aujourd'hui en tant que directeur de la société d'investissement LRM, qui est la force motrice de divers projets limbourgeois tels le Corda Campus (et le Corda Incubator), Droneport et GreenVille, mais qui possède aussi une partie de Cegeka.

Pour LRM, il a au début des années '90 en tant qu'ingénieur civil procédé à de la recherche sur la sécurité d'internet, qui déboucha sur la création de la spin-off Ubizen, qui fusionna par la suite avec Cybertrust et fut finalement rachetée par Verizon Business, où Bijnens est devenu vicepresident security solutions.

Knaepen restera président

André Knaepen

André Knaepen © .

L'arrivée de Bijnens ne signifiera cependant pas le départ de Knaepen. Le fondateur de Cegeka gardera son poste de président et envisage de jouer un rôle actif dans le développement et la poursuite de l'internationalisation du groupe. Bijnens se focalisera sur la stratégie et la direction quotidienne au niveau européen.

Cegeka existe depuis 25 ans, mais a enregistré ces deux dernières années deux changements étonnants au sein de sa direction. En 2016 s'en est ainsi allé Christoph Neut, qui était alors CCO, en charge des activités belges et numéro 2 de l'entreprise. Son successeur Marc De Groote quitta sa fonction au bout de deux ans pour assumer un rôle en vue chez le concurrent NRB. Les activités belges sont dirigées par Yin Oeidepuis fin de l'année dernière.

Pas un inconnu

En choisissant Bijnens, Cegeka ne part pas dans l'inconnu. Le futur CEO siège aujourd'hui déjà au sein de son conseil d'administration, et LRM possède depuis 1999 une participation dans l'entreprise. Dans une interview accordée au Tijd, Knaepen avait annoncé l'année dernière que LRM possédait huit pour cent des actions de Cegeka. 78 pour cent de l'entreprise appartiennent à Knaepen même. A ce moment, il envisageait, conjointement avec d'autres actionnaires, de vendre 20 pour cent des actions dans l'optique d'un gros rachat, qui n'a finalement pas eu lieu.

Ces dernières années, Cegeka a réussi à progresser jusqu'à devenir un acteur européen et ce, notamment grâce aux rachats de DaubeIT (Autriche) et de Brain Force Software (Allemagne). Selon le plus récent rapport annuel (2016), l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 414 millions d'euros et occupait plus de quatre mille personnes au niveau du groupe. L'entreprise ambitionne d'atteindre le milliard d'euros d'ici 2020.

LRM recherche un successeur

Chez LRM, le président Hugo Leroi signale qu'il ne voit pas Stijn Bijnens quitter de gaieté de coeur, mais il est aussi ravi pour lui: "Nous sommes fiers que Stijn assume une fonction en vue au sein d'une des plus importantes entreprises ICT de Belgique. Une icône limbourgeoise en outre à l'échelle et au rayonnement européen. Nous avons vu l'entreprise avec à sa tête l'entrepreneur pur jus André Knaepen devenir ces dernières années un acteur du top européen."

Chez LRM, on déclare qu'on est en quête d'un nouveau CEO et que Bijnens collaborera dans les prochains mois au transfert de ses tâches.

Nos partenaires