Le concepteur du langage de programmation Python se retire

16/07/18 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Guido Van Rossum se retire en tant que "bienveillant dictateur à vie" du langage de programmation Python. L'informaticien néerlandais dit qu'il a besoin d'une très longue pause. Il n'a désigné aucun successeur.

Le concepteur du langage de programmation Python se retire

© Wikimedia

Au début des années 1990, Guido Van Rossum a conçu un langage de programmation auquel il a donné un nom inspiré par son émission de télévision préférée (Monty Python). Aujourd'hui, Python est le langage de programmation le plus utilisé après C, C++ et Java. Il est surtout populaire dans le monde scientifique, mais Wikipedia, YouTube, Facebook, Amazon, Instagram, Spotify et Dropbox (société pour laquelle Guido Van Rossum travaille actuellement) ont été en partie élaborés en code Python. Encore actuellement, ce langage continue à être développé par un groupe de volontaires enthousiastes sous la direction de Guido Van Rossum.

Après plus de 25 ans, le Néerlandais cède la place. Sur la liste de diffusion publique pour les concepteurs Python, Guido Van Rossum laisse entendre qu'il est fatigué des discussions au sein de la communauté et "des personnes qui méprisent ses décisions".

Un dictateur bienveillant

Il a exprimé ses doléances lorsque la Python Enhancement Proposal 572 (proposition d'amélioration Python 572) a été bouclée. Il s'agit d'une proposition visant à laisser Python évoluer avec de nouvelles fonctions. Pour de telles décisions, c'est Guido Van Rossum qui a le dernier mot après avoir tenu compte du feed-back des autres concepteurs. C'est la raison pour laquelle on l'appelle avec mépris le "Benevolent Dictator For Life" (bienveillant dictateur à vie), un terme que les communautés open source réservent toutefois plus souvent à des leaders particulièrement respectés.

Apparemment, la finalisation de la proposition 572 a été tellement compliquée que Guido Van Rossum en a eu assez. "Je suis fatigué et j'ai besoin de faire une très longue pause. D'où la décision de me retirer complètement du processus décisionnel", écrit-il.

L'informaticien souligne que cela devait de toute façon se produire tôt ou tard. "On n'est jamais à l'abri d'un accident, et je ne rajeunis pas (je vous épargnerai la liste de mes problèmes médicaux)."

Un navire sans capitaine

Maintenant que le capitaine quitte le navire, il appartient aux marins de décider de la route que va suivre le bateau Python. "Et donc, qu'allez-vous faire ? Créer une démocratie ? Ou une anarchie ? Une dictature ? Une fédération ? Peut-être par le biais de Python Enhancement Proposals qui formeront une sorte de constitution ? Eh bien, je vous laisse démêler cela vous-mêmes", écrit Guido Van Rossem.

Guido Van Rossum restera toutefois disponible pendant un certain temps encore en tant que concepteur ordinaire et souhaite aussi jouer un rôle de mentor pour les nouveaux employés Python à l'avenir. Mais, tout d'abord, il s'accorde de "longues vacances".

Nos partenaires