CIO of the Year 2016: besoin de se spécialiser

20/10/17 à 14:56 - Mise à jour à 14:55

Source: Datanews

A l'occasion de la 10ème édition de la compétition CIO of the Year, Data News se souvient de ses précédents lauréats. Qu'a donc représenté cette récompense pour leur carrière, comment ont-ils vu la fonction de CIO évoluer au fil des ans et que nous réserve l'avenir? Cette semaine, place à Herman De Prins, CIO d'UCB et lauréat en 2016.

CIO of the Year 2016: besoin de se spécialiser

www.datanews.be/cio © DN

Lorsqu'Herman De Prins débuta il y a 8 ans chez UCB en tant que CIO, il y trouva une organisation IT certes de qualité, mais traditionnelle qui se battait pour sa crédibilité. Aujourd'hui, il observe non sans fierté qu'UCB est considérée tant en interne qu'en externe comme une organisation IT innovante qui guide et accompagne la transformation numérique de son environnement professionnel.

Herman De Prins, CIO of the Year 2016.

Herman De Prins, CIO of the Year 2016. © DN

La récompense 'CIO of the Year' reçue en 2016 a fait plaisir à Herman De Prins dans la mesure où il obtenait ainsi la reconnaissance de ses collègues en dehors d'UCB. "Ce qui me toucha le plus, ce fut que mon équipe considéra le prix - à juste titre d'ailleurs - comme une reconnaissance pour l'ensemble du travail accompli par le personnel IT chez UCB."

Création de valeur Ces dernières années, Herman De Prins a observé un changement dans la fonction de CIO: "Précédemment, l'accent était mis sur l'optimalisation des processus de l'entreprise, généralement avec le support d'un système ERP. Aujourd'hui, c'est la technologie qui est au centre de toutes les discussions, réunions et opportunités. Il s'agit à présent surtout de créer de la valeur et, dans notre cas, plus spécifiquement de la valeur pour les patients par l'utilisation innovante de la technologie." Selon Herman De Prins, personne n'a de monopole sur cette technologie, même pas l'IT ni le CIO. "Il appartient cependant au CIO d'oeuvrer tant comme guide que comme support dans ce qu'on appelle la transformation numérique de son organisation. Cela implique entre autres de lancer sur le marché des solutions générant une nouvelle valeur qui soit efficiente et fiable pour les consommateurs, tels les patients."

Une plus grande spécialisation Avec la complexité croissante de la technologie, comme par exemple l'intelligence artificielle, il s'agit de se spécialiser. Le CIO se doit de prévoir les conditions idéales, selon Herman De Prins: "De nouvelles solutions nécessitent une combinaison de technologies et une adaptation correcte dans un écosystème, tel les soins de santé. Cela requiert une collaboration entre des acteurs internes et externes. Le CIO doit veiller à ce qu'une expertise pertinente soit et reste présente au sein de l'équipe IT. Cela demande une évolution permanente, comme nous essayons de le faire avec notre programme 'ReEngineer IT'."

Partager

Je ne crois pas en des Digital Officers ou Innovation Officers individuels. Le numérique est une méthode d'une stratégie d'entreprise et pas une stratégie en soi.

Herman De Prins estime qu'il est malaisé de prévoir le rôle du CIO à longue échéance, mais selon lui, toutes les évolutions exigent davantage de leadership en matière d'informations et de technologies. Le fait que le CIO soit sous pression, n'est pas un élément neuf. "A chaque introduction d'une nouvelle technologie, nombreux sont ceux/celles qui sont appelé(e)s à prendre en charge les changements qui vont de pair, et voilà comment l'organisation IT se retrouve sous pression", explique Herman De Prins. "A partir du moment où l'on acquiert une certaine maturité et qu'il est question d'évolutivité et de fiabilité, on fait appel à l'organisation IT qui doit alors, et ce n'est pas rare, 'démêler' l'écheveau. Reconnaissons-le, il arrive peut-être que les équipes IT réagissent parfois trop lentement à la nouvelle technologie, mais c'est au CIO qu'il appartient d'anticiper et d'entraîner toute l'organisation dans cet exercice. Je ne crois pas en des Digital Officers ou Innovation Officers individuels. Le numérique est une méthode d'une stratégie d'entreprise et pas une stratégie en soi. Le CIO est le mieux placé pour aider une organisation à saisir les opportunités qu'offre le numérique."

CIO of the Year 2017: enregistrez-vous maintenant et soyez des nôtres le 25 octobre!

Le 25/10, Data News élira pour la dixième fois consécutive le CIO of the Year. En outre, nous couronnerons pour la 25ème fois des projets ICT innovants. Vous trouverez toutes les informations sur www.datanews.be/cio. Vous pouvez également vous enregistrer via ce site web pour être présent le 25 octobre et prendre part à l'élection du CIO of the Year 2017.

Nos partenaires