BlackBerry en revient au clavier

08/01/14 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Datanews

Blackberry entend de nouveau s'adresser à l'utilisateur professionnel. Cela signifie que l'entreprise va remettre sur le marché principalement des appareils avec clavier.

BlackBerry en revient au clavier

© Bloomberg

Blackberry entend de nouveau s'adresser à l'utilisateur professionnel. Cela signifie que l'entreprise va remettre sur le marché principalement des appareils avec clavier.

John Chen, CEO ad intérim du fabricant de téléphones mobiles, a évoqué au salon CES de Las Vegas la nouvelle stratégie de l'entreprise. Dans une interview accordée à l'agence Bloomberg, il a expliqué comment BlackBerry va de nouveau, mais pas exclusivement, fabriquer des appareils avec clavier. "Personnellement, je tiens énormément au clavier", a déclaré Chen à l'agence de presse. "Ce ne sera pas exclusivement, mais principalement ce genre d'appareil."

Le hasard veut que Blackberry ait précisément accusé cette semaine la petite entreprise Typo d'avoir conçu un clavier de type Blackberry susceptible d'être placé sur un iPhone. Mais Chen n'a guère fait de commentaires sur cette affaire.

Le Blackberry a été des années durant caractérisé par son clavier complet, ce qui était très apprécié par tous ceux qui devaient régulièrement saisir du texte sur l'appareil. Mais avec l'essor des écrans tactiles, l'entreprise s'est davantage hasardée sur le marché des smartphones avec un grand écran tactile, où elle dût cependant baisser pavillon devant des appareils davantage orientés à la consommation, tels l'iPhone ou le Samsung Galaxy.

Dans l'entretien, l'on aborda aussi la collaboration avec Foxconn. Blackberry s'est longtemps abstenue d'accomplir ce pas, mais a décidé à présent quand même d'externaliser sa production au Mexique et en Indonésie.

Ces dernières années, BlackBerry a encaissé des coups très durs et a même essuyé une perte de 4,4 milliards de dollars au troisième trimestre de l'an dernier. Mais Chen regarde vers l'avant, et grâce à sa nouvelle approche, l'entreprise s'attend à être de nouveau rentable d'ici mars 2016.

En savoir plus sur:

Nos partenaires