BrightAnalytics: Pour des rapports financiers sans chichis

06/02/15 à 14:01 - Mise à jour à 14:05

Source: Datanews

Si une entreprise souhaite transformer les chiffres de sa configuration ERP en informations utiles, elle fait évidemment appel à la 'business intelligence'. Il s'agit cependant souvent de solutions complexes, dont l'entreprise n'exploite en fin de compte qu'une fraction des possibilités. BrightAnalytics approche cette question d'une autre manière. La startup de Pittem garde le seuil d'accès délibérément bas avec un outil simple d'utilisation quotidienne.

BrightAnalytics: Pour des rapports financiers sans chichis

© web

Olivier Seynhaeve, Merijn Demuynck et Lode Bogaert ont appris à se connaître au sein de l'agence d'intérim Accent. A l'automne 2012, ils créèrent l'entreprise B-Bright. Les trois associés ont une formation ICT et financière. "Il était dès lors évident de nous tourner dans cette direction", explique Olivier Seynhaeve.

"Avec B-Bright, nous avons surtout fait du sur-mesure, plus précisément en matière de rapports financiers." Les jeunes entrepreneurs ont ensuite logiquement relevé leur défi suivant. "Nous avons notamment développé des solutions de rapportage basés sur Excel. Mais très vite, nous avons recherché quelque chose qui offrirait de meilleurs résultats, sans devoir recourir à l'un des solides progiciels existants. Nous voulions une solution conviviale et offrant la fonctionnalité adéquate."

Cette solution de rapportage financier et opérationnel, B-Bright l'a développée finalement elle-même. L'application fut baptisée BrightAnalytics et est aujourd'hui hébergée dans une société séparée. BrightAnalytics ne se positionne pas comme un outil de business intelligence pur. "Alors que les outils BI s'adressent généralement aux 'power users', nous proposons pour notre part une solution pour chaque collaborateur d'une entreprise et ce, sur base des droits et des fonctions. Notre solution offre une vision financière et opérationnelle à chaque collaborateur grâce à une connexion directe avec les chiffres de la comptabilité ou de l'ERP." BrightAnalytics empêche ainsi que les employés d'une entreprise soient encore obligés de s'envoyer mutuellement de volumineux fichiers Excel.

Modèle Saas

"Notre outil peut être aisément taillé sur mesure", ajoute Olivier Seynhaeve. "Nous pouvons rendre le logiciel aisément disponible pour tous les collaborateurs concernés au sein de l'entreprise." BrightAnalytics se présente ainsi comme un outil d'utilisation quotidienne. Son prix est aussi différent de ceux des progiciels BI en vue. BrightAnalytics ne fonctionne pas avec des licences par utilisateur, mais sur base d'un coût de démarrage unique, complété par une formule d'abonnement.

"Nous proposons un modèle SaaS. Nous gardons sciemment bas le seuil d'accès. Nous voulons également offrir aux petites entreprises la chance d'utiliser notre outil." Le tarif de BrightAnalytics dépend de la taille de l'entreprise, des modules utilisés et des volumes de donnée. Des sociétés telles Groep Sleuyter (construction), Vivaldis (secteur du travail intérimaire) et Logi-Technic (outsourcing technique) utilisent aujourd'hui l'outil. En outre, BrightAnalytics négocie avec des fournisseurs ERP à propos de l'intégration de l'outil dans leurs progiciels.

BrightAnalytics

Siège social:

Kapellebilk 5, 8740 Pittem

Date de création:

4 juillet 2014

Effectifs:

8

Capital:

35.000 euros

En savoir plus sur:

Nos partenaires