Les informaticiens d'ArcelorMittal outrés par l'externalisation vers CSC

Les informaticiens d'ArcelorMittal outrés par l'externalisation vers CSC

Les informaticiens belges d'ArcelorMittal sont mécontents du contrat d'externalisation que le géant de l'acier a conclu avec CSC. "La nouvelle a fait l'effet d'une bombe", déclare-t-on à la CNE. Une action est déjà en cours. Le fait qu'un accord d'externalisation signé avec CSC semble être une chose entendue, est en soi déjà une nouvelle. Ce contrat porte sur l'infrastructure IT au niveau européen. Il s'agit de la gestion et de la maintenance des centres de données, serveurs, PC, réseaux, de la sécurité, etc. La société estime que les services d'infrastructure sont de plus en plus un élément de base et ne constituent donc plus un différentiateur stratégique. La lutte finale pour décrocher le contrat a opposé CSC et HCL Technologies, alors que HP, IBM, Wipro et Capgemini étaient aussi candidats. Rien n'a filtré à propos de la valeur de ce contrat.