Zuckerberg va se présenter devant le Parlement européen

17/05/18 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Le directeur de Facebook, Mark Zuckerberg accepte l'invitation du Parlement européen et viendra donc 'la semaine prochaine déjà, espère-t-on' fournir des explications à propos des règles de confidentialité appliquées par son entreprise après le scandale Cambridge Analytica.

Zuckerberg va se présenter devant le Parlement européen

A Washington, le 10 avril, Mark Zuckerberg s'explique devant le Sénat américain. © a.bernstein/reuters

'Le fondateur et CEO de Facebook a accepté notre invitation et arrivera à Bruxelles dans les plus brefs délais - la semaine prochaine déjà, espère-t-on - pour rencontrer les dirigeants des fractions politiques, le président et le rapporteur de la Commission en charge des Libertés Citoyennes, de la Justice et de l'Intérieur', a annoncé le président du Parlement Antonio Tajani hier mercredi dans un communiqué de presse.

Le Parlement européen avait souhaité la venue de Zuckerberg, après que son réseau social ait été pointé du doigt en mars. A l'époque, on avait appris que l'entreprise Cambridge Analytica avait collecte les données personnelles de millions d'utilisateurs de Facebook et ce, sans demander leur autorisation. Zuckerberg avait d'abord dû s'expliquer au Parlement américain. 'Nos citoyens méritent eux aussi des explications complètes et détaillées. Je salue la décision de Mark Zuckerberg de se présenter personnellement devant les représentants des 500 millions d'Européens. C'est un pas dans la bonne direction en vue de restaurer la confiance', a affirmé Tajani.

Audition

Et d'ajouter que les chefs des fractions ont aussi décidé d'organiser une audition avec Facebook et d'autres acteurs à propos de la protection de la confidentialité et de l'impact potentiel sur les élections. Chez Facebook, on déclarait hier mercredi que la visite de Zuckerberg au Parlement européen sera une occasion 'de dialoguer, d'entendre les points de vue et de présenter les mesures' que le géant internet a prises 'pour mieux protéger la vie privée des gens'.

Nombre de politiciens et d'organes publics tentent depuis quelque temps déjà d'accueillir Zuckerberg pour répondre à des questions, dont la fraction belge Ecolo-Groen. Le Parlement britannique voudrait lui aussi faire venir Zuckerberg, mais ce dernier a entre-temps refusé l'invitation pour la troisième fois déjà.

Nos partenaires