ZTE va intensifier ses efforts en Belgique

16/02/11 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Datanews

L'entreprise chinoise ZTE qui dispose d'une filiale belge depuis l'an dernier, va déployer HSPA chez Base et organiser des tests LTE. ZTE et KPN ont présenté un programme de développement commun pour les réseaux en Allemagne et en Belgique, chez nous en l'occurrence Base. Cette annonce a été faite lors d'une conférence de presse tenue au Mobile World Congress. Par cette collaboration, KPN espère "pouvoir mettre à niveau vers LTE son équipement réseautique de manière flexible et rapide, dès que la demande sera présente". De son côté, Ericsson, qui a mis en oeuvre le réseau dorsal du réseau Base, n'a clairement pas l'intention de se laisser faire, comme l'a fait remarquer son country manager belge, Jean-Claude Geha.

ZTE va intensifier ses efforts en Belgique

L'entreprise chinoise ZTE qui dispose d'une filiale belge depuis l'an dernier, va déployer HSPA chez Base et organiser des tests LTE.

ZTE et KPN ont présenté un programme de développement commun pour les réseaux en Allemagne et en Belgique, chez nous en l'occurrence Base. Cette annonce a été faite lors d'une conférence de presse tenue au Mobile World Congress. Par cette collaboration, KPN espère "pouvoir mettre à niveau vers LTE son équipement réseautique de manière flexible et rapide, dès que la demande sera présente". De son côté, Ericsson, qui a mis en oeuvre le réseau dorsal du réseau Base, n'a clairement pas l'intention de se laisser faire, comme l'a fait remarquer son country manager belge, Jean-Claude Geha.

ZTE avait défrayé la chronique fin décembre 2009 chez Base, après que la maison mère de ce dernier, KPN, ait conclu un accord avec le fournisseur chinois. ZTE pouvait à l'époque fournir de l'équipement 3G compatible HSPA pour le déploiement ultérieur du réseau mobile. Ce déploiement est cependant gêné par pas mal de retards qui, selon le porte-parole de Base, Bart Vandesompele, sont dus aux problèmes d'obtention des permis pour les pylônes d'antennes nécessaires. "D'ici fin mars, nous souhaitons connecter 17 villes en plus des trois qui étaient opérationnelles fin décembre déjà", ajoute encore Vandesompele à ce sujet. Le but est de fournir en fin de compte jusqu'à 21,6 Mbps aux clients finaux via HSPA.

Depuis fin décembre, ZTE vend également déjà un premier smartphone sous une co-marque (Lutea) via les magasins KPN en Belgique et en Allemagne. L'année dernière, ZTE avait aussi ouvert un bureau local en Belgique et des filiales supplémentaires en Allemagne "afin de mieux accompagner la transformation de KPN". Il est manifeste que ZTE envisage de poursuivre sa pénétration sur le marché belge et, par extension, le marché européen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires