Zetes s'ouvre de nouvelles portes grâce à l'eID portugaise

15/02/07 à 00:00 - Mise à jour à 14/02/07 à 23:59

Source: Datanews

Capitalisant sur son expérience de l'eID belge, Zetes va fournir le "middleware" de la "carte de citoyen" portugaise. Le spécialiste belge de l'identification ne compte pas en rester là.

La "cartão de cidadão" que le gouvernement portugais a dévoilée hier, parallèlement à la signature d'un [accord de collaboration avec FedICT], est une bonne affaire pour une entreprise belge. La filiale portugaise de Zetes va en effet fournir le "middleware" qui permettra d'interface l'eID portugaise et les lecteurs de carte avec une série d'applications standard. Zetes fournira également des services hekdesk de deuxième ligne. Le spécialiste belge de l'identification des personnes et des biens intervient en fait en sous-traitance du leader de la carte à puce Gemalto (fusion de Gemplus et Axalto), qui a décroché un contrat de 7 ans avec les autorités portugaises. Pour la carte d'identité belge, c'était exactement l'inverse, à savoir Axalto qui agissait en sous-traitance de Zetes.Dans le seul cadre du projet pilote qui vient de démarrer aux Açores, Zetes a par ailleurs signé en direct un contrat portant sur la livraison de lecteurs et de fonctions biométriques.Zetes qualifie ces projets de stratégiques, mais ils n'auraient pas "d'impact significatif" sur le chiffre d'affaires annuel. Pour une société cotée en bourse comme Zetes, cela veut dire que le contrat est inférieur à 5% de son chiffre d'affaires, soit environ 135 millions en 2006.Le projet de déploiement eID portugais est le plus large en Europe, avec celui de la Belgique (près de 5 millions de citoyens ont déjà leur carte). Le Portugal veut que toutes les administrations puissent proposer l'eID d'ici 2 ans et que toute la population soit équipée d'ici 5 ans.Zetes espère que cette belle référence va lui ouvrir de nouvelles portes au Portugal même (ajout de nouvelles fonctionnalités, système de gestion des cartes, etc) mais aussi dans d'autres pays. Rien qu'en Europe, une vingtaine de pays sont en passe de prendre des décisions en matière d'eID. "Zetes peut jouer un rôle dans la moitié d'entre eux," affirme Ronny Depoortere, senior vice-president de la division Zetes PASS.

Nos partenaires