Zenitel recherche les voitures volées

13/10/08 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

C'est évidemment la police qui identifie les véhicules, mais grâce à un système de Zenitel.

C'est évidemment la police qui identifie les véhicules, mais grâce à un système de Zenitel.

L'entreprise vend en effet un système d'identification automatique des plaques numéralogiques qui a été fabriqué par la canadienne Genetec, mais qui a été adapté à la Belgique par Zenitel.

"Le 'Sharp' installé sur le toit de la voiture de police - un appareil intégrant une caméra panoramique et infrarouge, ainsi qu'un processeur - prend des photos des plaques numéralogiques et de l'environnement, explique Raymond Bruynickx, project manager. Le processeur interprète ensuite l'inscription de la plaque." Ces trois fichiers (2 photos et l'interprétation) sont alors transférés vers un PC (Windows) dans la voiture. Une base de données SQL vérifie si la voiture est signalée volée, non assurée,... Si tel est le cas, l'écran change de couleur, et le PC émet un signal sonore.

Via une application d'arrière-guichet (back-office), toute information utile peut être chargée et déchargée: le matin, la base de données mise à jour avec les plaques signalées; le soir, les voitures retrouvées et l'information contextuelle. En déplacement, la base de données peut être actualisée aussi sans fil via le réseau Astrid. "Ces applications ont déjà été testées au niveau fonctionnel, mais elles ne sont pas encore opérationnelles. Il y a une forte demande de la part des services de police", déclare Bruyninckx. Un Sharp plus mobile est également attendu.

Outre la recherche de véhicules, le système peut entre autres aussi être utilisé pour le contrôle de déviations ou d'aires de parking. Dans notre pays, quelques 20 systèmes sont actuellement opérationnels, surtout au sein des corps de police bruxellois. Zenitel envisage également de proposer l'appareil aux Pays-Bas, puis en Scandinavie.

Nos partenaires